Bruno Gollnisch s’oppose à Marine le Pen sur l’identité nationale

Dans le Figaro du 12/12/2006, Marine le Pen déclarait : « La candidature de rassemblement du peuple français débarrassée des spécificités religieuses, ethniques ou même politiques, c’est la candidature de Jean-Marie Le Pen ». Il est très intéressant d’observer à cet égard les différences structurelles de pensée entre Marine et Bruno. En prononçant ces mots, Marine le Pen ne pouvait pas mieux exprimer sa vision désincarnée et indifférenciée de la France et de son peuple. Car débarrassée de ses spécificités et de ses particularités, la France n’est plus qu’une idée ou un concept, en clair : une abstraction.

Ce à quoi Bruno Gollnisch lui oppose au contraire le pays réel : car la France est une réalité, tangible et charnelle, mais aussi spirituelle, qui n’existe pas en dehors de ses paysages, de son peuple, de sa culture, de ses traditions et de son culte. Dans l’émission du 28 juin dernier sur Radio Courtoisie, le responsable du programme frontiste remet donc en cause la vision de Marine le Pen sur l’identité nationale : « Cette déclaration est malheureuse. Ce n’est pas en ce qui me concerne ma vision. Je pense que la candidature de rassemblement ne doit pas être débarrassée des spécificités, mais elle doit au contraire intégrer et revendiquer hautement ces spécificités. Et c’est d’ailleurs dans la mesure où nous représentons pour l’étranger une attraction légitime, je veux dire notre culture, notre civilisation, [que des] millions de touristes se pressent en ce moment en France, à Paris notamment. Ce qui les attire, c’est notre spécificité. »

Débarrasser la France de sa composante ethnique, c’est la débarrasser de son peuple, c’est nier son identité particulière et son caractère propre, c’est renier la filiation et l’héritage pour sombrer dans une conception contractuelle de la nation : la citoyenneté n’est plus dès lors qu’une adhésion idéologique à un projet politique. Les bases du mondialisme sont jetées; celles du métissage, du brassage des peuples et des cultures, assumées. C’est l’idéologie du déracinement dans toute sa splendeur, lequel conduit inéluctablement à l’uniformisation et à la standardisation des comportements et des modes de vie.

Débarrasser la France de sa spécificité religieuse, c’est nier l’héritage chrétien qui, en pénétrant notre tissu social, a pétri le visage de notre patrie, façonné l’âme française, imprégné les habitudes et les coutumes de notre peuple. C’est encore nier l’existence des principes supérieurs, réduisant ainsi l’homme, dans une perspective matérialiste et libérale qui lui ôte toute dimension spirituelle, à un travailleur ; c’est donc réduire la nation à un sous produit de la propriété privée.

Le général de Gaulle ne disait-il pas lui-même que « nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne »? Il est vrai cependant que Marine le Pen, lors du récent débat télévisé qui l’opposait à Eric Besson, avait refusé d’assumer cette référence…

Cette conception mariniste de la patrie, abstraite et idéologique, sonne déjà le glas des nations. En reniant en effet ce qui fait la spécificité des peuples, et en leur associant par conséquent des valeurs universelles auxquelles tous les peuples de la terre peuvent souscrire, on ouvre un boulevard au mondialisme car on en accepte déjà les principes. Le 21 juillet 2010, répondant aux journaliste de Profession Politique, Bruno Gollnisch se démarquait ainsi de Marine le Pen : « Quant à la devise « Liberté, Égalité, Fraternité », j’y suis moins attachée que Marine. C’est une devise qui pourrait s’appliquer à n’importe quel pays. (…) J’adhère à une définition plus charnelle de l’identité française ».

De la même manière, critiquer les joueurs de l’équipe de France de football en remettant en cause leur amour de la France, ainsi que le fait Marine le Pen, est très insuffisant. Car l’amour de la France ne rend pas français pour autant. Il y a de nombreux chinois, de nombreux japonais qui aiment sincèrement la France, mais qui cependant ne sont pas français. C’est la démarche inverse qui est vraie : c’est parce que nous sommes fils de France que la terre nourricière de nos aïeux suscite dans nos cœurs de français une affection légitime. Lorsque Marine explique également : « Les valeurs qu’ils [les footballeurs] véhiculent ne sont pas les valeurs de la France », elle semble souscrire là encore à une vision contractuelle de la nation. Nous pensons cependant que la nationalité française ne consiste pas simplement dans une adhésion rationnelle à des valeurs. Ou bien alors les habitants de la terre entière ont vocation à devenir français, et l’on justifie ainsi l’ouverture des frontières et le droit de vote des étrangers.

En réalité, l’idée que Marine le Pen se fait de l’identité française semble à bien des égards se rapprocher de celle qu’exprime la classe politique sur l’ensemble des plateaux télévision. Il n’est pas inutile en effet de rappeler comment les Héraults du système envisageaient l’identité nationale lors du récent débat qui lui a été consacré. Eric Besson nous expliquait que « L’identité nationale se définit en premier lieu par l’adhésion à des valeurs ». Selon Martine Aubry, « l’identité de la France n’est pas ethnique, pas religieuse, pas culturelle, c’est l’appartenance à des valeurs communes ». Pour Eric Raoult enfin, « la France n’est pas une race, une ethnie ou une religion, mais d’abord une idée : celle de nos valeurs de la République ». A cette école, il faudra songer à déchoir de leur nationalité tous les français qui n’adhèrent pas à l’ensemble des valeurs de la République… Quant à Marine le Pen, il faudra bien un jour qu’elle clarifie son discours, sans sombrer dans les poncifs éculés dont l’abstraction le dispute au ridicule. Mais force est de constater en l’état, ainsi que le soulignait dernièrement Bruno Gollnisch dans une interview, que « le discours de Marine est assez flou »…

En ce qui nous concerne, nous pensons que la France n’est pas et ne sera jamais une idéologie. Qu’elle ne saurait être l’expression d’un idéal désincarné. Mais qu’elle prend corps au contraire dans un terroir, dans un peuple, dans une langue, dans une histoire et dans une culture. Nous ne cèderons donc pas au chant des sirènes et nous ne sacrifierons rien de notre idéal à l’idéologie dominante. Face aux attaques répétées du politiquement correct, la doctrine solide de Bruno et son esprit de résistance à la pensée unique en font assurément le meilleur représentant de la droite nationale !

Jean

46 pensées sur “Bruno Gollnisch s’oppose à Marine le Pen sur l’identité nationale”

  1. Très bonne analyse. Merci à ce blog de travailler les questions de fond. Il faut comparer en effet les projets de chaque candidat. On voit bien que Marine ne joue pas dans la même cour que Bruno Gollnisch. Esprit brillant que celui-ci! Marine refuse d’aller sur le terrain de la doctrine car elle sait pertinemment qu’elle ne fait pas le poids face à Gollnisch. Gollnisch président!

  2. Brillante analyse à laquelle je souscris (je n’ai pas la chance de croire je précise)
    le problème de Marine c’est son entourage [modéré]

    Je pensai ,c’est vrai voter Marine en prenant ma carte mais ma fréquention de certains de ses soutiens (je ne parle même pas de leur médiocrité intellectuelle) me donne envie de donner les 50 euros au téléthon ou bien de réadhérer mais pour une autre action bien précise que celle initialement prévue!

    Mon dieu si des [modéré] doivent remplacer des Holeindre,je bois une caisse de champagne pour noyer ma tristesse!

    [modération:Alors n’hésitez pas: adhérez en faveur de Bruno Gollnisch! Et faites adhérer autour de vous dans cette même perspective!!! Jean]

  3. Monsieur Gollnisch
    Surtout tenez bon !
    En effet, Charles , Gollnisch ne joue pas dans la même cour.
    Cet article dont je ne connais pas l’auteur est remarquable de bon sens et d’intelligence.
    Quelle différence avec …
    Je préfère m’autocensurer.

    [modération:merci d’avoir apprécié cet article. L’auteur est un militant frontiste qui engage tous les lecteurs attachés à la candidature de Bruno Gollnisch à prendre leur carte au Front pour favoriser l’accès de Bruno à la tête du Front! Jean]

  4. Plus je m’intéresse aux deux candidats plus la stature intellectuelle de M. Gollnisch me semble dépasser celle de Mme Le Pen.

    Je ne suis pas membre du Front mais si je prenais ma carte se serait pour choisir M. Gollnish.

    L’amour de la patrie comme conséquence de notre appartenance à une lignée de Français (osons l’expression d’ appartenance raciale) est particulièrement bien vu.

    Cela fait chaud au coeur de voir qu’il existe encore en politique une conception organiciste de la vie en société la seule capable de fonder et faire perdurer une civilisation.

    [modération: Mais prenez votre carte au Front cher ami: contribuez à la victoire de Bruno Gollnisch en portant votre suffrage sur sa candidature! Jean]

  5. @ modération
    C’est déjà fait et depuis quelques années .
    Et en effet, il faut adhérer au lieu de noyer sa tristesse dans le champagne .
    Le champagne , c’est pour les heureux évènements et quand on veut , mais avec modération bien sûr , sans vouloir faire un jeu de mots .

    @ pierredecarmonte
    « Dis-moi qui tu fréquentes , je te dirai qui tu es  »
    Tirez-en les conséquences !

  6. M. Holeindre que j’apprécie tant est-il un soutient de M. Gollnisch?

    [modération: oui, il l’a récemment fait savoir au bureau exécutif]

  7. J’avoue sur ce point être plutôt d’accord avec Bruno Gollnisch : la nation doit s’appuyer sur quelque chose de concret que, pour ma part, je matérialise par la notion de terroir comme composante de la nation.

    Je renvoie d’ailleurs dos à dos les « jacobins » qui ont une vision idéologique et étatiste de la nation et les « identitaires » qui ont une vision strictement ethnique alors que le terroir est quelque chose de plus complexe mêlant réalités historiques, économiques, environnementales et culturelles.

  8. @pierredecarmonte

    « un autre soutien de Marine Mr Cyril Bozonnet est un personnage violent et d’un cynisme assez écoeurant. »

    Mais oui, c’est moi tout craché ! Violent parce qu’une baffe dans la gueule de son ennemi est un moyen ludique et rapide pour avancer dans le combat de la vie. Et cynique, parce que j’ai signé ma première carte au front en mai 1989, que j’ai donc tout connu en politique frontiste, tout traversé, « survécu » à toute vos misérables querelles de nabots, mythos, bas de front, putchistes, en 21 ans de parti, j’ai fait des erreurs , comme tout le monde, sauf qu’à l’inverse des 90% de nationalistes que l’ai cotoyé, le Bozo,il est encore dans la tranchée à faire le coup de feu, et pas uniquement à insulter son prochain sur le site « les jeunes avec Gollnisch ».

    Salut les nuls, amitié à ceux militent vraiment, j’emmerde les autres et serais toujours prêt à leur en coller une, d’homme à homme

  9. …Et voilà, Bozo pique sa crise. Traité de « violent et cynique », il ouvre aussitôt la boîte à gifles. Quant à moi, vieux pour Gollnisch, mais sans carte FN, et soutien du mouvement national dans sa totalité, je dis : Mollo ! Est-il malin de mettre de l’huile sur le feu, au moment où Jean-Marie et Marine déclarent à « France-Soir » (30/6) que les amis de Bruno seraient tous « vendus à l’UMP » ? Au moment ou Bruno réplique que Marine trahit, elle, nos principes ? Moi, je pardonne son marinisme au gentil, au dévoué Bozo. Et nous coexistons pacifiquement sur le Net : Google.fr -> « Echo parisien ». Paix ! Unité !

  10. Patrick !.. Fais comme moi.
    Supporte le seul vrai représentant de notre France éternelle et catholique.
    Le seul qui ne doit rien à personne. Ni à Jaboulet Verchère, ni à Bétencourt et autres.

    Plus Franc et plus Français que lui, tu meurs.

    Rien à voir avec un Gaulois brouillon, braillard et querelleur, lesquels n’ ont même pas été foutu de garder leur pays qui s’ est appelé alors la France depuis Clovis, un autre Franc.

    Bienvenu à http://www.pourlafrance.fr

  11. C’est justement pour cette raison que, cet hiver, je voterai pour Bruno, car j’ai la même vision que lui de la France. Des deux, c’est celui qui aime le plus la France, c’est donc le candidat que je choisirai pour diriger le Front national et, je l’espère, se présenter en 2012 pour être notre prochain chef d’Etat.

    J’invite tous ceux qui se rencontrent avec Bruno à s’inscrire au FN de toute urgence pour pouvoir choisir, par ce biais, leur futurible chef d’Etat.

  12. Je suis pas au FN mais au MPF :). Et pour moi Gollnisch sort du lot, j’ai vu une conférence sur l’identité nationale qu’il tenait à l’université d’été renaissance catholique: Il est vraiment passionnant.C’etait la conférence la plus intérèssante que j’ai vu sur ce thème.

  13. Je suis un peu d’origine étrangère et pourtant je suis très fier de la partie de ma famille entièrement française, occidentale et européenne.

  14. Tout cela pour dire qu’il n’y pas besoin de supprimer les racines chrétiennes et ethniques et même politiques du front. Au juste, même si des gens ne sont pas d’accord sur tout, ils peuvent nous rejoindre comme Charles de Gaulles petit-fils, du moment qu’ils veulent nous aider sur au moins une partie de notre programme. St Pie X, en parlant de l’action catholique ne l’entendait pas autrement et il réfuta ainsi l’école carliste pour laquelle il avait pourtant la plus grande sympathie.

  15. Tous les Français ont des idées politiques quelque peu différentes. Chacun à sa façon de voir les choses. De Gaulle disait même « Comment gouverner un pays où il existe 300 genres de fromages ».

    Il nous faut, dès lors, nous baser sur une idéologie commune. Celle de Bruno Gollnisch me convient tout-à-fait. De plus, Bruno, est le mieux placé pour rassembler toutes les forces politiques Patriotiques et Nationalistes.

    D’ailleurs, cela n’est pas nouveau chez lui. Il a longtemps travaillé avec, ou eu à ses côtés, des personnalités telles que JM Le Pen, lui-même pour commencer, Jean-Pierre Stirbois, Bruno Mégret, Karl Lang, Jean-François Touzet, Jacques Bompard, le docteur Xavier Dor …, le petit-fils de de Gaulle, et tant et tant d’autres telle que Marine Le Pen. Et cela sans qu’il existait le moindre risque de scission au Front-National. Maintenant, j’ apprend que même Monsieur Roger Holleindre soutient Bruno Gollnisch (Quelle joie pour moi 🙂 ) C’est même l’époque où les Patriotes et les Nationalistes allaient de l’avant. La synergie de tout cela a tout de même fait qu’en 2002, JM Le Pen était au second tour des élections présidentielles. D’autres personnalités auraient pu facilement s’y retrouvées…

    Bien sûr, chacun d’entre eux à sa manière apportèrent quelque chose au FN. C’est ce tout qui a fait que le Front-National soit toujours existant à l’heure actuelle. Qu’y a-t’il eu au FN pour que bcp de ses personnalités prennent leurs distances, surtout ses dernières années, pour que beaucoup de personnes finissent par prendre leurs propres distances ? Réfléchissez-y…

    Et ne nous trompons pas, lors des dernières élections, le FN avait des résultats quelque peu moins importants que les résultats d’antan. Il faut que le FN se recrée autour de valeurs telles que nous l’explique Monsieur Bruno Gollnisch qui est, pour moi, le fils légitime des idées politiques lepeniste.

    Vive Bruno.
    Bruno Président.

  16. @Chris du Fier,
    Pour un moment, j’ai été au MPF…
    Je ne doute pas un seul instant que de Villiers et les MPFistes sont des personnes très sincères quant aux intérêts mêmes de la France. Mais sincèrement, encore et toujours, s’en remettre à l’UMP, à toutes occasions, alors qu’un rapprochement MPF/FN ne s’est jamais fait, c’est un peu douteux, tout de même.
    Bien sûr, les raisons évoquées peuvent être, ou pourraient, être sincères, voire même très sincères. Mais…
    Et n’oublions pas, non plus, que Le Pen lui-même a souvent marqué son respect envers de Villiers (par exemple lors du décès de sa mère) et que le contraire, le fait même d’écrire aux représentants FN corses a souvent été des comportements qui n’ont servi qu’à déstabiliser le Front-National et qui n’a fait, en final, que le jeu des euro-mondialistes.
    Cordialement.

    PS: site internet du FN: http://www.frontnational.com/

  17. Monsieur Gofman, quel plaisir de vous lire ici ! Je regrette amèrement votre absence des ondes de Courtoisie où vous formiez un équipe fantastique avec SdB, Vicotoria, le Marquis et les autres. Je vous adresse mes plus sincères salutations.

  18. C’est décidé je voterai Gollnisch. Je suivrai l’avis de Holeindre, en hommage a De Beketch. Au passage, je salue amicalement Patrick Gofman que j’ai eu le plaisir de lire plus haut dans les commentaires !

  19. @Jean, auteur de l’article
    Malheureusement ce discours là c’est vous et uniquement vous qui le tenait, et il n’engage en rien Bruno Gollnsich… 🙄 🙄
    Pourquoi Bruno ne tient jamais ce genre de discours dans les médias ou au moins, ne serait-ce que sur son blog?? 😕 😕
    [modération : mais enfin, je cite Bruno Gollnisch dans le texte. Il est tout à fait explicite. Relisez l’article et les passages où il est cité. C’est très clair. Il s’y oppose explicitement au discours de Marine. Mais de manière générale, sa meilleure arme consiste à affirmer sereinement ce à quoi il croit, et il le fait sans concession, à longueur de temps: sur les positions sociétales du Front, sur sa vision charnelle de la patrie, etc…]

  20. affligeant. Quand un responsable de la propagande de la federation FN de paris en vient à menacer physiquement ces contradicteurs ! Cela situe le niveau de réflexion de l’individu. Mais sachant qu’il est facile de faire le « chaud » derrière un clavier, il y a fort à parier que les actes ne suivront pas…
    Sérieusement, comment va se terminer cet affrontement ? Par la mort du FN ?

  21. La définition de la France et des Francais telle qu’explicitée par CDG doit rester inscrite en lettre d’or sur le fronton du FN et doit etre rappelée systematiquement par tous les leaders du mouvement national .

  22. Je pense qu’il y a une erreur d’interprétation de votre part… « La candidature de rassemblement du peuple français débarrassée des spécificités religieuses, ethniques ou même politiques, c’est la candidature de Jean-Marie Le Pen » En effet, c’est la candidature qui est débarasée (d’où le fait que débarrassée soit au féminin) et non le peuple Français. Il est vrai que ces paroles peuvent prêter à confusion, je l’admet. elle ne veut donc pas dire « sa vision désincarnée et indifférenciée de la France et de son peuple »

    Bien cordialement

  23. Patricik Gofman, qu’attendez vous pour prendre le marquis par la main et asseoir quelques autres à votre table pour nous relancer un Libre journal qui nous mnaque cruellement , aussi cruellemnt que sdb, on compte sur vous !!

    Quant à Jean, votre analyse de fond est un régal et nombreux sont les soutiens de Marine qui tournent casaque en pensant désormais que pour le parti , il n’y a que Gollnisch capable.
    Pour la présidentielle , on verra après le congrès, ne nous trompons pas d’élection, rassembler notre famille nationale pour ensuite réunir tous les Français à notre projet et notre idéal!

  24. Incroyable ! Faites le test : allez sur le site nationspresse.info et essayez de poster un commentaire. Même pas forcement un commentaire pro-Gollnisch, juste un commentaire anodin mais qui ne soit pas lèche botte envers les Marinistes. Vous serez censuré dans la seconde ! On ne peut RIEN dire sur ce site tenu par des petits staliniens de la droite nationale …. Si c’est ça l’avenir du FN, eh ben.

  25. Je n’avais pas lu ce texte interessant.

    Certains commentaires sont amusants. Notamment celui de ce Bozonnet que je ne connais pas.

    – Brutal !
    – Quoi moi brutal ? T’en veux une ?!

    Amusant. Un intellectuel.

    D’ailleurs, toujours amusant ces gus qui d’entrée alignent leur carte de visite : ça fait 20 ans (30 ans) (40 ans) que je milite. Moi, ‘ai collé. J’ai pas de leçons à recevoir. Blabla… Pathétique.

  26. Je réponds ici aux déclarations de François Vial sur l’autre site, car je suis bannie sur npi .

    Monsieur Vial dit :
    « Dépénaliser le cannabis n’équivaut pas à légaliser toutes les drogues ; estimer que – dans certaines circonstances – les femmes doivent pouvoir avorter ne constitue pas un éloge de l’avortement de confort ; souhaiter que les couples homosexuels soient fiscalement placés sous le même régime que les couples traditionnels ne représente pas un dénigrement de l’institution du mariage ; etc.
    Nous ne partageons personnellement pas l’avis de Vénussia sur ces sujets, mais peu importe « .

    Non, pas peu importe ! c’est incroyable de lire cela de la part d’un responsable du FN !!!
    Dépénaliser le cannabis , vous trouvez que c’est un point mineur, Monsieur Vial ! c’est très grave , au contraire , car c’est un moyen d’abrutir encore plus notre jeunesse !
    Pouvoir se shooter en toute légalité , c’est un projet pour la jeunesse !!!!
    à titre subsidiaire, le cannabis est un produit très dangereux, et en outre qui ouvre la voie à la prise de drogues de plus en plus dures.
    Idem pour l’avortement; on ne peut transiger sur ce point , sauf, et je ne parle qu’en mon nom, en cas de danger pour la vie de la maman ou pour malformation extrêmement grave de l’enfant.

    Souhaiter que les couples homosexuels soient fiscalement placés sous le même régime que les couples » traditionnels  » équivaut de fait à placer au même niveau les couples homosexuels et les couples normaux , car M. Vial, il s’agit non de couples traditionnels , mais de couples normaux .
    Se refuser à admettre la notion de normalité est incompatible avec le combat national.

    « Ces thèmes ne sont que connexes au domaine de la lutte nationale  »
    Au contraire , ils sont PRIMORDIAUX !
    Car mépris des lois naturelles et combat pour la légalisation des drogues soi disant douces font partie de l’arsenal de guerre de nos ennemis .

     » Il sera temps de s’en préoccuper et d’en débattre lorsque les problèmes immédiats et vitaux du pays auront été réglés  »
    On ne débat pas de ces sujets !
    Et feindre de croire qu’il n’y a pas de rapport entre la mondialisation et le non respect des lois naturelles relève soit de la mauvaise foi, soit d’une erreur grossière d’appréciation quant au combat du FN !

    Je suis affolée quant à l’évolution du FN avec la concurrente , je ne pensais pas que c’était aussi grave car les déclarations de Monsieur F. Vial sont gravissimes .

    Merci de ne pas me censurer, car je n’attaque la concurrente que sur ses idées .
    Et pour vous dire la vérité, je suis littéralement malade d’avoir lu l’article de François Vial.
    J’espère que ceux qui condamnent les adhérents qui quitteront le FN si la fille le Pen l’emporte comprendront enfin la position de ceux qui ne peuvent admettre l’inacceptable.

  27. je vous invite à aller sur le blog « chroniques patriotes », du responsable FN du 14e à Paris, avec qui un échange de mails s’est avéré fort instructif. On y apprend que l’avortement, la dépénalisation des drogues et les couples homosexuels sont des problèmes SECONDAIRES dans le corpus idéologiques du courant « mariniste ». A me donner envie de me réencarter pour voter BG……

  28. Bruno vous êtes l’archétype de la défense de l’identité Nationale, française et chrétienne oui n’ayons pas peur de l’affirmer « Tête Haute, Mains Propres » face à la destruction de notre souveraineté et aux multiples fossoyeurs de notre identité

  29. Athos
    J’ai lu l’ échange ; en effet très instructif; ledit responsable, qui ne reconnait même pas qu’il a employé le terme « connexe » dans un sens inapproprié, ne répond pas comme d’habitude sur le fond , il se contente de dire que s’opposer au mariage homosexuel, à la dépénalisation des drogues , à l’avortement sont :  » les thèmes cités ne constituent pas la colonne vertébrale de notre corpus idéologique actuel… et à venir !  » et équivaut à discuter du » sexe des anges « .
    Mais quel est le corpus idéologique actuel et … à venir des marinistes , qui au passage semblent très sûrs du résultat de l’élection de janvier 2011.
    D’après ledit responsable , le corpus idéologique est d’avoir une « assiette bien pleine  » mais quel est le mouvement politique qui aurait comme thème de propagande « une assiette bien vide « .
    La promotion de l’avortement, de la dépénalisation des drogues , du mariage homosexuel, du multipartenariat sexuel font partie des causes et sont les symptômes de la décadence d’une société dans laquelle les « assiettes sont vides « , justement.
    Mais ledit responsable doit faire partie de ceux qui sont entrés au FN pour faire la promotion d’un pays lointain, à en lire ses articles et ceux de ses amis, qui postent sur le site de la ldj , pour lesquels l’avenir de ce pays lointain » est aussi important que l’avenir de l’Europe » (sic).
    Et bizarrement Bouchet le félicite pour son article !
    On comprend mieux l’indifférence qu’ils ont pour les thèmes essentiels du combat national .
    Ledit responsable prétend lutter contre l’islamisation , mais ne voit pas le rapport entre la promotion de l’avortement , principale cause de la dénatalité française et européenne, et la substitution de population.
    Sur npi, ils ont fermé les commentaires , après avoir supprimé les commentaires des rares posteurs non censurés qui s’opposaient à l’article et aux idées de la transfuge du NPA ( sauf ceux d’un ou deux commentateurs appointés).
    Les commentateurs dont les commentaires ont été supprimés sont traités de « pourrisseurs ».
    Adhérents, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.
    Votez Bruno Gollnisch, il en va de l’avenir du seul parti d’opposition en France.

  30. ils perdent leurs nerfs en effet comme l’a dit Bruno car conscients qu’ils vont perdrent par leur mediocrite ils gesticulent , insultent , menacent puis a defaut de pouvoir briller ils echouent dans l’invective et le ridicule comme vous mr Bozonnet qui visiblement avez tout d’un un rappeur meprisable genre Cortex et rien d’un digne militant du fn .

  31. @Cécile, que les militants marinistes perdent leur calme est une chose, de là à les traiter d’idiots en est une autre…

    Par ailleurs, avant d’attaquer les gens sur leur intelligence, commencez donc par ouvrir un dictionnaire et un bescherelle. « qu’ils vont perdrent  » ici le verbe perdre est à l’infinif et donc ne se conjuge pas !
    « a defaut  » il ne s’agit pas du verbe avoir mais du préposition on dit donc: à défaut

    Sans compter les autres fautes… Brillant en effet ^^

  32. @ Dizon
    Commencez par corriger vos fautes qui sont très nombreuses , avant de donner des leçons .
    Pour a defaut, je pense qu’il s’agit d’un problème de clavier car vous constaterez que Cécile ne pose pas d’accents.
    Pour les fautes de français des partisans de Marine le Pen, êtes-vous intervenue ?

  33. Bonjour,

    Je suis catholique traditionaliste et je n’ai aucun état d’âme à soutenir Marine.
    Il est malhonnête de laisser penser qu’en étant catholique, on se doit d’être derrière Bruno.
    Bruno est quelqu’un d’intellectuellement brillant mais il n’est pas un chef [modération : merci de justifier vos affirmation. Vous devez bien peu le connaître…]. Ceci n’est pas une critique mais un constat. Je suis engagé dans le combat politique depuis maintenant 23 ans et jamais Bruno n’a été considéré comme un leader.
    Les propos de Marine ne sont pas en contradictions avec ma foi catholique. Ce qui me gêne plus c’est l’attitude de certains catholiques, qui sous prétexte de soutien à Bruno, en oubli le sens des mots charité et honnêteté intellectuelle.
    Il faut de temps à autre ne pas avoir seulement cette charité sur les lèvres mais dans le coeur.

  34. Nous soutenons sans réserve Bruno car il est l’incarnation d’une France incarnée dans son identité chrétienne face aux tenants d’une France mariniste débarassée de ses spécificités culturelles, religieuses,… Comment faire fi de 2 000 ans du glorieux passé de notre patrimoine commun qui est un véritable trésor ? Non assurément, nous n’avons pas la même vision que le camp mariniste et Bruno souhaite ardemment défendre les valeurs de la Vie face aux tenants enragés de la culture omniprésente de la Mort dont se satisfait le camp concurrent. Alors Bruno sera élu à la surprise générale des médias car pour les tenants de la base frontiste, ce ne sera que justice rendue à celui qui a toujours fait preuve d’une fidélité, loyauté, dévouement exemplaires ayant résisté à toute épreuve. Tiens bon Bruno, on est derrière toi !

  35. @ Robert Lupus
    « Il faut de temps à autre ne pas avoir seulement cette charité sur les lèvres mais dans le coeur. »
    C’est beau comme du …. « Monseigneur » Gaillot !
    Si vous avez la charité dans le coeur, Robert Lupus , pourquoi soutenez-vous une candidate qui semble ne pas être spécialement charitable , et qui a lancé les hostilités la première .
    Et soutenir que Bruno Gollnisch n’est pas un chef et n’a pas les qualités d’un leader, c’est charitable ?
    Ce qui importe n’est pas une charité de pacotille , mais la vérité .
    [modéré]

  36. Je ne suis pas catholique et je ne soutiens pas Marine. Au demeurant, pour ce qui est de la charité, [certains] n’ont pas besoin de moi car ils appliquent à merveille le dicton. Charité bien ordonnée commence par soi-même.

  37. L’identité spirituelle (ce qu’il y a de plus élevé) totale de la France sur le temps long est en réalité pagano-chrétienne et plus précisément, pagano-catholique avec une certaine continuité malgré des accrocs importants entre les deux traditions, surtout aux premiers siècles de la christianisation. L’on peut considérer que notre identité spirituelle n’est en aucun cas le produit d’un phénomène de table rase – nous laissons cela aux ayatollahs républicains qui révèrent la révolution -, au contraire c’est le produit d’une accumulation, certains diraient d’une synthèse, entre des millénaires de religion et de représentations païennes et un bon millénaire et demi de catholicisme fait de message du Christ, de tradition romaine en y incorporant la Grèce, agrémentés du culte marial et des saints. L’observation honnête des faits conduit, je le crois très sincèrement, à cela. Un peu comme si un géologue cherchait à comprendre l’histoire d’une région en pratiquant une coupe de terrain, il s’apercevrait de la succession sans hiatus – c’est fondamental – des couches géologiques, les couches profondes offrant assise et confort à celles qui sont plus récentes. Que ceux qui ont la foi n’en concluent pas que je minimise la question essentielle du salut, simplement je voulais que mon propos concerne aussi ceux de nos camarades qui se disent agnostiques ou athées.

  38. De toute façon Papy Brossard, qu’on le veuille ou non, les « agnostiques ou athées. » profitent actuellement -enfin avant que la France devienne euro-mondialiste, et préalablement détruite par la gueuse des « républicains » (sous entendu la « franc-maçonnerie) d’une France qui a été construite de par notre culture et notre civilisation. La France a été construite, à travers les siècles durant, notamment, par des valeurs chrétiennes. 😉

    Les valeurs de la France sont donc insociables aux valeurs chrétiennes. Et vice versa. Vouloir dissocier la France, la chrétienté, et son histoire, même pour en arriver culturellement à l’heure actuelle, est donc une erreur.

    Et pourtant, je ne suis pas moi-même un Chrétien « fanatique ». Je ne vais même que rarement à l’église ou au temple (comme je l’ai dit: je me considère avant tout comme chrétien), je ne fait que de constater de ce qu’il en est. C’est donc dire que sans la continuation, la continuité, de notre culture qui elle-même repose sur la chrétienté, ce sera alors obligatoirement la France, elle-même, qui n’aura plus aucun sens.

  39. Unissons toutes les forces des Patriotes d’où qu’ils viennent des forces Nationales car comme le dit Bruno, la Réconcialiation est moralement souhaitable et politiquement utile. Face aux menaces innombrables de notre identité, MLP voudrait bunkériser le FN [modéré] rassemblant de l’UMP à Besancenot, c’est complètement grotesque ! Bruno va gagner car il est d’une solidité et d’une rigueur doctrinale qui n’a jamais failli et cela tous nos hommes (et femmes) politiques en manquent singulièrement car ils n’ont pas de colonne vertébrale ….

  40. La victoire de MLP servirait exclusivement à assouvir ses ambitions personnelles sur une ligne politique aux contours indéfinis. La victoire de Bruno serait celle de la France enracinée dans sa mémoire, ses terroirs, son identité si particulière (cf sa déclaration à St Denis), la France que nous aimons tant, celle de nos clochers face à la déferlante migratoire islamique. Surtout, avec MLP, nous aurions droit à un discours dangereux et inopérant du type « je suis le dernier défenseur des valeurs de la République ». Face à la progression de l’Islam, il « suffit » de rappeler avec force notre identité chrétienne (pourquoi aurions-nous honte de rappeler une évidence absolue ?) sans offenser évidemment les musulmans qui méritent notre respect mais qui doivent savoir qu’ils sont si généreusement accueillis par un pays si particulier dont la mémoire doit être singulièrement respectée. Bruno, vite, vite, en janvier à la tête du Mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *