Il était un soutien de Marine le Pen; il rejoint la candidature de Bruno Gollnisch

Apparaissant jusqu’à maintenant dans le comité de soutien de Marine le Pen, je prends aujourd’hui la décision de rejoindre la candidature de Bruno Gollnisch, lequel m’apparaît plus fidèle aux valeurs que porte le Front National.

Je suis en outre touché par ses qualités de rassembleur, aussi bien au sein de la droite nationale française, qu’au milieu des mouvements nationaux européens.

C’est donc avec joie que je rejoins le combat national auprès de Bruno Gollnisch.

Dominique Vosgien,
membre du bureau départemental des Yvelines,
candidat aux élections sur le canton du Chesnay
ancien secrétaire de la 4ème circonscription des Yvelines

7 réflexions sur « Il était un soutien de Marine le Pen; il rejoint la candidature de Bruno Gollnisch »

  1. Quoi qu’il advienne, Bruno Gollnisch aura réussi à prouver sa détermination à occuper la place de chef de file du mouvement national malgré l’environnement (l’époque pour faire court) défavorable, l’inégalité de traitement avec sa concurrente à bien des niveaux et l’attitude de JMLP. Il parvient à rallier des gens à sa cause qui ne sont manifestement pas là pour les prébendes que la gueuse [modération : vous parlez de la république je suppose, et plus généralement du système] distribue généreusement à certains. Une véritable démarche de droite de conviction raspailienne. Qu’il en soit remercié !

  2. À moins que ce ne soit la démarche (de droite) de conviction raspailienne ? Mais là encore de quoi s’agit-il ?

  3. Strasbourgeois, c’est la démarche en effet. Pour faire court, elle consiste à s’engager dans un combat, fort de principes qui dépassent sa petite personne et qui ont passé l’épreuve du feu qui est l’épreuve du temps, avec bonne humeur, sans se prendre trop au sérieux, au mépris des Cassandre qui prédisent un échec, pour les siens, pour ceux qui sont venus avant, pour l’honneur, parce qu’il le faut. Même si les résultats – ceux qui se voient – ne sont pas au rendez-vous immédiatement, une mécanique peut se lancer qui donnera des fruits sans pouvoir dire quand et où ils pousseront, mais sans garantie. Jean Raspail est, pour moi, le plus grand romancier français vivant. On lui doit plusieurs très grands livres dont certains peuvent être considérés comme de véritables chefs d’oeuvre : « le camp des saints », « septentrion », « les royaumes de borée », la saga patagonne, « sire » et d’autres encore.

    La modération, je parlais effectivement du système multiforme, en particulier dans son volet politique et institutionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *