Les Jeunes avec Gollnisch prennent le temps de la reflexion…

Le site des Jeunes avec Gollnisch a été conçu au départ comme un site de campagne. Celle-ci étant achevée, le bureau des JAG va réfléchir à la manière la plus opportune d’exister dans l’après-congrès. Le temps de la réflexion est précieux. Notre décision sera prise en commun accord avec Bruno Gollnisch. Le directeur des JAG a également sollicité un RDV, sur la suggestion de Bruno Gollnisch, avec Marine le Pen. Nous vous tiendrons au courant, mais sachez que nous n’abandonnerons pas les partisans de Bruno Gollnisch. Ainsi qu’il a été dit dans l’article précédent, les JAG appellent à la mobilisation : « ne pas se disperser », tel est le mot d’ordre. Nous continuons donc d’exister derrière Bruno Gollnisch, au sein du Front National, et à représenter un courant fort, aussi bien  par la profondeur de son idéal que par sa pugnacité et sa persévérance. Nous réflechissons néanmoins aux modalités par lesquelles nous conserverons à l’avenir une visibilité. Les Jeunes avec Gollnisch ne sont donc pas encore enterrés…

En attendons qu’une décision soit prise, le site restera en sommeil. Nous vous ferons connaître notre décision d’ici quelques temps, sur notre site.

Avec nos fraternelles amitiés françaises,

L’équipe des JAG

9 pensées sur “Les Jeunes avec Gollnisch prennent le temps de la reflexion…”

  1. Mais alors, si le site est mis en sommeil, comment rester en contact avec vous ? Comment être mis au courant des dérives qui pourraient avoir lieu dans les hautes instances du Front, à l’image des dérives du passé que vous avez si bien attaquées ?
    Des décisions, des choix doivent être pris posément, mais rapidement, car cette position en sera pas tenable très longtemps je craint fort. Malgré toute la bonne volonté que l’on pourrait avoir, ce n’est plus une question de désespoir, c’est une question d’intégrité morale…

    [modération : la rubrique « contactez-nous » est encore fonctionnelle, ainsi que l’accès aux articles. Par ailleurs, le temps de la réflexion ne dura pas plus de 15 jours, sans doute moins…]

  2. Voir Marine et mourir…

    Rester et servir ? Contraire à la vertu.
    Rester et saboter ? Contraire à l’honneur.
    Partir ? C’est laisser la place libre.

    Il est des moments où aucune solution n’est bonne. C’est notamment le cas un dixième de seconde avant qu’une voiture percute un mur.

  3. Il faut continuer le combat ! Ne vous couchez pas ! Mettre ce site en sommeil, cela signifierait capituler devant la dérive libérale et la stratégie de normalisation. C’est une question d’honneur et d’obligation morale. Le mouvement national a besoin d’entendre votre voix.

  4. Gardez cette tribune, elle est utile car on se sait jamais ceci peut servir de chaloupe de secours au cas ou ? il faut un lien pour les partisans de Bruno Gollnisch, car je craint l’avenir surtout l’après cantonale. les JAG sont très utiles ne restez pas trop en sommeil on ne sait jamais !!! car le reveil peut étre difficile dans quelques mois voire semaine avenir , encore un grand merci toutes l’équipe du JAG.
    Semper Fidélis !

  5. Faites très vite, car voir Marine le Pen en tant que présidente du Front-National, et lire les commentaires de ses proches, ça commence un peu à m’énerver…

    Voilà, maintenant, que le Front-National se compare à ….. ? Hein, qui ? … allez deviner un peu ! : Maurice Thorez, le fuyard de 41. Rien de moins.

    Arf, sacrées références pour notre « nouveau » mouvement. 🙁

  6. Je me joins au concert des protestations ; vous avez du succès avec votre site, ce moyen de communication a donc toute sa pertinence = avant, pendant et surtout après. J’aimerai aussi qu’on puisse éclaircir cette affaire de matériel de vote qui ne serait pas arrivé à temps au domicile d’un certain nombre d’adhérents. Il est question de plusieurs milliers. Et si ces courriers égarés concernaient plus les soutiens de Bruno que Marine ? C’est pas important de savoir ça ?

Les commentaires sont fermés.