Rémy Boursot, SD Côte d’Or, soutient finalement Bruno!

Rémy Boursot, dynamique secrétaire de le fédération de Côte d’Or (21), avait initialement adhéré au comité de soutien de Marine Le Pen.

Il a finalement annoncé, lors de la venue de notre Bruno national en Bourgogne, son soutien à ce dernier.

« Je suis à ses côtés pour tout ce qu’il est et tout ce qu’il représente. »

Frédéric

11 réflexions sur « Rémy Boursot, SD Côte d’Or, soutient finalement Bruno! »

  1. Bravo Rémy, tu as raison d’avoir choisi le meilleur candidat, celui que tu as toujours aimé, bravo pour ton courage, et tes pensées sur Marine, nous sont connues, bravo encore pour ton courage encore!

  2. Personnellement, suite à un meeting de Bruno Gollnisch, (je ne dirais pas où pour ne pas trahir cette personne ayant également fait le choix de Marine le Pen) je pense que de nombreux soutiens de Marine pourraient revenir sur leurs propres décisions. Bien sûr, il n’est pas toujours évident de choisir Bruno Gollnisch, non pas à cause de Bruno lui-même, mais plus par rapport à l’idée de vouloir rassembler les patriotes et nationalistes. La scission avec Bruno Mégret a laissé ses propres marques de disputes. Mais il deux choses à remarquer:

    1) Certains responsables politiques qui étaient avec Bruno Mégret se trouvent actuellement dans les rangs de Marine le Pen.
    2) Je ne reprendrais (plus ou moins) les propos de Jean-Marie le Pen: « L’intérêt de la Nation doit aller bien au-delà de ses propres intérêts ». Comme cela a été le cas lors de son appel aux patriotes.

    D’ailleurs, Bruno Gollnisch ne veut réintégrer ceux qui ont pris leurs distances avec le Front-National qu’avec l’accord du comité central. Il n’a jamais été question, pour lui, de le faire de « grès ou de force ».

    Je pense tout personnellement que le rassemblement des nationaux et des patriotes est une chose plus importante que nous pourrions le croire. Car, comme le disait (plus ou moins) de Gaulle: « comment gouverner un pays où il existe 300 genres de fromages ». La représentation de ses propres idéaux politiques doit donc se faire par ce même dit rassemblement, lequel, de toute façon, a la même base commune: celle de la France et des Français dans une Europe qui est très différente que celle qui est proposée par les euro-mondialistes.

    Quant à l’idée d’un « parti unique » à la façon de Marine le Pen, celle d’un parti qui ne respecte pas les idées politiques de chacun des militants et adhérents, elle est elle-même d’ores et déjà condamnée. Cela, tout simplement, parce qu’ il y aura un éclatement, à plus ou moins longs termes, parce que plus personne ne s’y reconnaîtra.

  3. Eric TALLEC, trésorier de la fédération de Cote d’Or.
    Pour ma part, ma préférence pour la présidence du mouvement national ira vers Marine le Pen. POURQUOI?
    je pense fermement que Marine a plus de chance de l’emporter en 2012, de par sa notoriété médiatique indéniable, et que je préfèrerais donc voir Mr Gollnisch comme 1er ministre du pays, pour diriger les affaires intérieures de la nation.
    Je pense que ce serait le « tiercé gagnant ».

  4. Monsieur Tallec, vous rêvez tout éveillé si vous pensez que l’Elysée est accessible à un candidat issu d’un parti hors système, sauf à normaliser celui-là. D’ailleurs, je pense que c’est ce que Marine se propose de faire. Malgré les difficultés qui s’accumulent dans leur vie quotidienne, le conditionnement des Français au conformisme par la société au sens large et leur prospérité relative sont tels – sans parler des progrès » de l’allogénisation – que les boutiques d’animation politque du régime rassembleront encore leurs suffrages.

    L’enjeu de l’élection de janvier est ailleurs. Il s’agit de savor si oui ou non le FN continuera d’être le mouvement où se réfugie l’esprit français, le pôle de résistance principal à la traîtrise des élites, à la décadence de l’époque, le mouvement qui défend la France française aux plans politique, culturel, intellectuel, moral, anthropologique et, surtout, spirituel. Posez-vous la question de savoir qui des deux candidats est le plus apte à assumer cette lourde tâche.

  5. @ Eric Tallec
    Vous répétez mal la propagande mariniste , un tiercé étant constitué par définition de trois éléments .
    En tant que trésorier, ne pas savoir compter jusqu’ à trois, c’est gênant!

  6. Avec tout le respect que je vous doit Monsieur Tallec tout miser sur 2012 comme vous le faites et comme Marine le fait en abreuvant ses militants de la « winner attitude » c’est vous exposer à de tres grandes et tres graves désillusions.

    Vous emmenez cette campagne – et vous n’etes pas le seul tout le camp marine en fait de même – dans une espece de chute finale qui sera les presidentielles de 2012.

    Je nous souhaite la victoire en 2012 mais franchement les fans de Marine bassinés, attirés au Front par la promesse – illusoire – de la victoire je vous souhaite bien du courage pour les garder et pour les faire repartir de l’avant

    Au « rêve a pas cher » je prefere la politique des « petits pas » de Bruno certes moins flatteuses et moins sexy mais tellement plus efficaces.

    Bref faire croire aux gens qu’en l’espace d’un an et demi tout changera ca frise de mon point de vu la démagogie surtout quand ce changement ne repose sur rien de concret (un programme a définir — le contenu programatique de Marine pour le Front est deja absent alors pour la presidentielle je pense que ce n’est pas fait non plus !)

    Voila, Monsieur je vous laisse a votre reve et à votre égérie médiatique ; s’il suffisait d’etre mediatique pour gouverner le pays l’abbé Pierre aurait été president à vie.

  7. Dois-je rappeller à M. Tallec que Le Pen a fait 10,4% en 2007? Peut-on croire alors sérieusement que l’on peut passer de ce chiffre à 50% à la présidentielle suivante, surtout pour un parti comme le FN qui a TOUT contre lui? voyons, tout le monde rigole!!!!!
    J’en ai plus qu’assez d’entendre continuellement cet argument qui est un argument de FORME. A croire que chez les marinistes, il n’y a que celui là alors que c’est argument ne vaut rien…
    Et le fond des choses? Ne doit-on pas préférer plutôt le candidat qui a le plus d’aptitude à exercer la fonction de président d’un parti politique? Ne confondez-vous pas les deux élections? Car oui, effectivement vous confondez tout.

    Marine n’a AUCUNE chance d’être élue et même je vais vous le dire elle n’a AUCUNE chance d’être au second tour. Allez je vais être gentil, elle à 1 chance…. sur 1 million. D’ailleurs même s’il elle était élue comment ferait-elle pour gouverner…. sans le sénat? (il n’y aurait AUCUN sénateur FN en 2012). Comment gouvernerait-elle? Vous avez la solution?
    Tout miser sur la présidentielle c’est catastrophique. On ne prend pas le pouvoir par le haut mais par le bas (mairies en premier lieu, conseils généraux etc). C’est une des grandes erreurs de JMLP et résultat: après 38 ans de FN: pas une seule mairie FN, pas un seul conseiller général!! Ah si, on en avait quelques unes (Orange, Chauffailles, Malouy…) mais Marine a finit par faire fuir les maires vers d’autres partis…

    Gollnisch a bien compris qu’il faut d’abord rassembler notre camp, lui donner un cap, lui donner une base idéologique solide, des structures en béton, des militants, des adhérents et beaucoup beaucoup beaucoup d’implantation locale. (« enracinement »). Pauvre Marine qui discute couleur des tuiles et décoration intérieure mais qui ne se rend même pas compte que la maison FN est trouée de partout et construite sur du sable!!!
    Il y a tout à faire, en profondeur, et seul cela nous promettera des victoires électorales. Certes peut-être pas de grosses victoires en 2012 mais surement de très grosses par la suite! En cela Gollnisch sera énormément plus efficace que Marine. Parce que tout sera SAIN au FN.

    Marine vend du rêve malheureusement. Le même rêve quand on disait que Le Pen serait au second tour en 2007 et que face à un candidat de gauche il avait des chances d’être élu… On a vu la désillution et la catastrophe des législatives, les dettes du FN, le mauvais résultat des européennes, la crise avec Carl Lang…

    Faire un gros score à la présidentielle ne sert à rien s’il n’y a rien derrière (cadres nombreux, élus DE VALEUR etc).
    A RIEN!
    Car si elle n’est pas capable de rassembler son camp, il est évident qu’elle ne pourra pas rassembler massivement les français. D’ailleurs, si elle ne rassemble pas son camp, qui fera campagne pour elle? S’il n’y plus assez de cadres au FN, puisqu’elle exclue ceux qui ne sont pas à sa botte, et souvent les meilleurs, personne ne fera campagne pour elle. ça démarre mal…
    Et comme Marine ne peut rassembler son camp, il est certain qu’elle fera un mauvais score et à la présidentielle (je lui donne pas 12% avec un Sarkozy qui va leurrer une nouvelle fois les français), et aux élections qui suivront, nées de la désillution de 2012… comme en 2007!

    Et on sera reparti pour un tour…. et on continuera à perdre du temps alors qu’il est urgent de redresser le pays.

    Je terminerai par cette citation de Frédéric Cabrolier, ex-mariniste, qui a compris cela LUI: « Enfin je suis sensible aux propositions de Bruno Gollnisch en direction des fédérations, car à quoi servirait un Front National à 20% aux présidentielles, sans implantation locale, comme l’a démontré le 21 Avril 2002 ? »

    Alors il est temps de sortir de se rêve, de se réveiller, et de soutenir massivement Bruno Gollnisch, seul candidat qui pourra faire du FN une grande force électorale vers des sommets encore jamais atteints.

  8. @Eric TALLEC
    « Je pense que ce serait le « tiercé gagnant ». »

    Pour savoir si Marine le Pen sera le « tiercé gagnant » gagnant en 2012, il faudrait d’ores et déjà connaître les concurrents à la présidence de la république française… Et cela aussi bien politiquement que comportementalement ou même encore portant sur une connaissance générale…

    Décidément, quant à ces trois points, je fais aussi plus confiance à Bruno Gollnisch. 😉

  9. jean92, le problème est justement que parmi les de soutiens de Marine – je parle de ceux à qui on ne promet pas de prébendes -, nombreux sont ceux qui sont encore dans l’enfance politique et qui croient au démocratisme. Avant même de penser aux échelons locaux, ce qu’il faut faire bien entendu, c’est tout le travail culturel métapolitique qui reste à entreprendre. Bien que le FN soit un parti, il pourrait (devrait même) très bien parrainer des initiatives métapolitiques émanant d’individus ou groupes amis, voire de certrains de ses membres qui soient de nature à contribuer à changer les mentalités. C’est cela l’essentiel à mon sens.

  10. @ M.Tallec: je pense que vous vous êtes trompé de site pour faire du « bling bling ». Comme la plupart des Français et surtout la « cour de Marine » vous rêvez, et vous soutenez sa candidature à la Présidentielle, car tous vous confondez les échéances, car vous pouviez avoir un petite place un peu importante mais pas trop, pour vous la mousser !
    Mais ce n’est pas un vrai soutien que vous lui apportez, comme d’ailleurs j’ai entendu dans un meeting de Marine « ça vous donne pas envie de voter pour la belle blonde sur l’affiche? » excusez-moi, mais si vous voyez Marine votre future Présidente de la République, comme une belle blonde! c’est que vos convictions s’arrêtent à la ceinture de votre pantalon!!!
    [modéré]

  11. Je trouve tous ces commentaires incroyables…
    Moi Mr TALLEC, je milite pour la Droite Nationale, et surtout pour le programme du Front…
    Que ce soit Gollnish ou Marine, je m’en moque éperdument, seul le programme des nationaux compte
    cessons donc de trouver nos adversaires dans nos propres rangs, ce serait donner un blanc seins a l’umps…
    allons reprenez vous mes amis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *