Fin de campagne…

Nous y sommes. Les adhérents se sont exprimés. Marine le Pen est désormais présidente du Front National. Nous regrettons que les militants se soient référés aux qualités médiatiques de la candidate, lesquelles sont davantage liées à la fonction de porte parole, quand il s’agissait pourtant d’élire un président. Il eût fallu interroger les projets au nom desquels les candidats se sont présentés –mais le débat de fond, pourtant indispensable dans une campagne politique qui oppose deux concurrents, a soigneusement été évité ; les aptitudes à l’exercice des fonctions briguées ; et encore la capacité à rassembler notre famille politique, inutilement mais dangereusement divisée. Autant de paramètres qui semblent avoir été sacrifiés sur l’autel de la médiatisation. Nous pensions quant à nous que le Front National valait plus que cela.

Beaucoup de partisans de Bruno Gollnisch se sont tournés vers nous depuis ce week-end, afin de connaître la conduite à tenir après le congrès. Le mot d’ordre est simple. Ne nous dispersons pas ! Ne tentons pas de susciter à la nouvelle direction du Front National une concurrence qui, à l’instar des précédentes, se soldera par un échec électoral dès aujourd’hui prévisible. Avec un tiers des suffrages portés sur sa candidature, Bruno incarne au sein du Front un courant idéologique désormais incontournable, lequel lui permet d’exister politiquement et d’apparaître éventuellement comme un recours. Alors restons mobilisés ! Nous serons au Front, derrière Bruno Gollnisch, semblables à des sentinelles vigilantes. Car les adhérents n’ont pas signé un chèque en blanc à Marine le Pen : le rapport de force au comité central révèle qu’ils comptent sur les soutiens de Bruno Gollnisch pour équilibrer l’appareil, à défaut d’incarner un véritable contre-pouvoir.

Nous souhaitons par ailleurs bonne chance à Marine le Pen pour le combat qu’elle doit mener dès maintenant, à la tête du Front National, contre les forces obscures du mondialisme qui détruisent les institutions naturelles que sont la famille et la nation. Mais l’expérience nous enseigne également que si l’on n’a pas de principes forts à opposer au système, celui-ci nous impose les siens. C’est pourquoi, après avoir entendu le discours présidentiel qu’elle a prononcé dimanche à Tours, nous maintenons nos réserves :

  1. Nul part dans son discours Marine le Pen n’a fait allusion à la défense des valeurs familiales. Sont-elles définitivement absentes de son « logiciel », étrangères à sa culture politique ? En affirmant dimanche qu’ « il n’existait qu’une seule communauté, la communauté nationale », Marine le Pen suggère que la société repose sur l’addition des citoyens, se rattachant ainsi à une structure de pensée libérale, à rebours du programme frontiste qui affirme que la famille est la première communauté, « la cellule de base de la société ». Cette vision libérale, assise sur l’individu, est pourtant facteur de consumérisme et destructrice des valeurs traditionnelles dans lesquelles s’enracine notre civilisation. Nous nous étonnons de ce qui nous apparaît alors comme une contradiction : comment peut-on s’opposer au libéralisme économique lorsqu’on souscrit -fût-ce implicitement- à un modèle sociétal libéral dans lequel ne subsistent que l’individu et l’Etat? Car le libéralisme politique et le libéralisme économique, comme le libéralisme éthique, procèdent du même principe : l’individualisme.
  2. Par ailleurs la France a, hier encore, été rattachée à des valeurs universelles – mais l’identité n’est-elle pas singulière ? – et abstraites – mais la France n’est-elle qu’une idéologie politique, ou bien un concept éculé à l’heure de la mondialisation ? Il existe sans doute des valeurs universelles, mais alors elles ne sont pas singulièrement françaises.
  3. Et précisément, le discours présidentiel d’hier, en définissant la laïcité comme le confinement de la religion à la vie privée, s’interdit de rattacher la nation à des principes supérieurs –à moins que les droits de l’homme et la devise républicaine soient devenus une nouvelle métaphysique : c’est laisser la nation sombrer dans le matérialisme autant que dans l’arbitraire et le positivisme juridique. Invoquer la laïcité contre la prolifération des mosquées, c’est s’interdire du même coup de pouvoir construire des églises en France, c’est encore s’offusquer du caractère ostentatoire de nos clochers et de nos calvaires. Reléguer la religion à la vie privée, et ne vouloir lui conférer aucune expression publique, c’est renier 1500 d’histoire de France où le christianisme a pénétré notre civilisation, notre philosophie, notre calendrier, notre tissu social, nos traditions. Cette conception de la laïcité, qui n’est pas une juste distinction entre le domaine temporel et le domaine spirituel, mais bien une séparation des deux sphères là où l’islam les confond toutes les deux, est donc, au même titre que l’Islam, contraire à l’âme et au génie français.

Aussi, la structure de toute pensée politique doit obéir à une hiérarchie de liens qui repose, en dernier ressort, sur une vision de l’homme considéré comme un sujet éthique, selon la sagesse de la pensée occidentale, digne héritière d’Athènes : l’économie doit donc être subordonnée à la politique, la politique à la morale, et la morale à la métaphysique. Ou l’histoire d’une civilisation…

C’est dans ce sens que nous espérons voir évoluer le Front. C’est le travail que les partisans de Bruno Gollnisch, au sein des instances dirigeantes, mais aussi dans les rangs militants, vont mener avec enthousiasme et persévérance. En espérant que nos attentes ne soient pas déçues, et parce que les difficultés, comme l’adversité, révèlent les âmes nobles et désintéressées des vrais combattants, nous voulons encore crier : vive le Front National, vive la France !

Jean

42 pensées sur “Fin de campagne…”

  1. avec un tiers des suffrages portés sur sa candidature, Bruno incarne au sein du Front un courant idéologique désormais incontournable, lequel lui permet d’exister politiquement et d’apparaître éventuellement comme un recours…..(ce qui signifie?)

  2. j’attendais le congres pour prendre des dispositions j’ai choisi de partir dans un groupuscule ou je vais rejoindre mes frères nationalistes

  3. Marine le Pen ne tient pas du tout un discours libéral en matière économique , mais un discours ultra- étatiste , démagogique et gauchiste, et c’est bien pour cela qu’elle monte dans les sondages !

    « Car le libéralisme politique et le libéralisme économique, comme le libéralisme éthique, procède du même principe : l’individualisme. »
    Dans les régimes communistes , il n’y a pourtant aucune éthique , c’est le moins que l’on puisse dire .
    Il faudrait peut-être sortir de cet amalgame idéologique , qui conduit à une impasse.

    Je ne vous cacherai pas que je n’ai plus aucune illusion sur Gollnisch .
    On reste pour tenter de maintenir le cap ; on connait la chanson !
    Vous allez me censurer tant pis , mais sachez que je pense ne pas être la seule à être indignée par le comportement de Gollnisch.

  4. Merci à Edouard Le Bourgeois et à ses acolytes pour avoir animé ce blog.

    Me concernant, je préfère quitter un appareil politique qui était jadis antisystème et endossait les valeurs qui m’étaient chères que de contribuer à un parti dont le chef de file a été élu par les médias qui n’ont de cesse que de cracher et d’affaiblir ce beau pays de France.
    Je préfère de loin la noble et digne attitude d’un Roger Holeindre qui ne renie rien de ses idéaux.

    Vive la France !

    Un ex-militant.

  5. Je comprends vos espoirs mais la République a atteint ses limites et la
    Constitution permet tant de choses que je ne veux plus cautionner.
    Aussi ai-je aussitot demandé ma radiation des listes d’adhérents et, après cette
    campagne nauséabonde ou nous avons été pris pour des « demeurés » ma confiance
    est morte à jamais et je ne prendrai jamais plus le chemin des Urnes. Bon courage
    tout de meme

  6. Il faut laisser retomber le soufflé et la raison l’emportera enfin je l’éspère.
    Quelques « soutiens » très présents sur ce forum ont sans doute déjà regagné leur groupuscule d’origine et ne se privent pas sur d’autres sites de salir Bruno comme ils l’avaient fait précedemment envers Marine.
    Le combat continue!

  7. Très bon article. Merci! Oui inutile de nous diviser, restons unis derrière Bruno Gollnisch. Suivons-le, il sait oû il va. Il sait mieux que nous oû il faut aller. Pour ma part, je suis encore au Front, malgré maintenant de nombreuses réserves, et je voterai pour les bons candidats FN, je ferai le tri… En un mot, vigilance!

    Partisans de Gollnisch vous êtes tous l’honneur du Front!!

  8. Pourquoi n’avez-vous pas retransmis mon commentaire ? Parce que je quitte le Front
    National ? Je le ferai savoir de toutes façons.

  9. L’époque a contaminé deux tiers des adhérents qui ont voté. Il me semble aussi que le tout électoral (la présidentielle en réalité) apparemment incarné par Marine Le Pen – qui dépend grandement du traitement réservé par une sphère médiatique essentiellement corrompue – et qui a pu motiver la grande majorité des votants montre qu’ils ne saisissent pas du tout que le combat, s’il est toujours de nature politique, est aujourd’hui encore bien davantage métapolitique, culturel, spirituel, que ce sont les mentalités qui doivent être changées sans quoi rien ne sera possible, quitte à reculer un peu plus dans le temps la récolte politque de ses efforts. Or, en acceptant les catégories mentales imposées par la tyrannie oligarchique appuyé sur les médias, on se condamne à évoluer dans les chicanes encore autorisées, à se contorsionner au point d’en devenir inaudible ou incompréhensible, bref à parler peu ou prou comme les représentants faussement divers (idéologiquement) du système, mais de plus en plus divers anthropologiquement.

    Un exemple, l’islam n’a rien à faire en France et doit être combattu, refoulé, extirpé de norte sol, mais ce n’est qu’une conséquence de l’immigration extra-européenne de masse. Laquelle immigration est causée par d’autres facteurs qui, au-delà des intérêts économiques bien compris de certains décideurs cyniques, ont nom angélisme, triomphe du tiermondisme post-soixantehuitard, nouvelle religion profane ou plutôt corpus de superstitions prétendument antiracistes, repentance xénophile, amour exclusif du lointain doublée de haine des siens perçus ou soupçonnés d’être maléfiques. Prétendre traiter les conséquences sans s’attaquer aux causes profondes, sans même oser en parler sérieusement dans les limites de ce que les lois liberticides permettent c’est agir comme les dirigeants actuels.

  10.  » Nous y sommes. Les adhérents se sont exprimés  »
    Et pourtant vous vous obstinez à effacer mon commentaire. Je vais donc choisir un
    autre moyen que votre blog pour le savoir. Après 25 années de bons et loyaux
    services, comme on dit, et une indéfectible fidélité à JMLP ????

  11. Une excellente analyse et une sage attitude qui laissent penser qu’il y a encore au Front des jeunes bien décidés à ne pas baisser les bras. Continuez de l’intérieur votre courageux combat sans vous laisser abattre par l’adversité. Et surtout ne créez pas de nouvelles chapelles !

  12. Je ne comprend pas comment vous pouvez vous laissez encore marcher sur les pieds après tout ce qui c’est passé! Rejoignez le Parti de la France comme je l’ai fait et continuons le combat avec les vrais valeurs que nous défendons!
    Pour info, Carl Lang organise une réunion publique le 29 janvier Paris 15 ème.

  13. Excellente critique du discours républicain maçonnique de MLP.

    Notre sort à l’intérieur du FN : faire de l’opposition à une dérive idéologique, libérale comme cela a été bien analysé, c’est-à-dire celle du Système actuel qui étouffe la France et que nous sommes censés combattre… un peu compliqué, non ?

    Vous comprendrez pourquoi la tentation est grande d’aller prendre l’air…

  14. Très bon article, mais soyons vigilants,car il n’est pas exclus dans quelques temps, après les cantonales, que des purges de SDbg pointe encore à l’horizon,j’aimerais me trompé! Vigilance à tous. Et encore bravo à Bruno Gollinisch pour son noble combat.

  15. Même si je n’étais pas d’accord avec Roger Holeindre sur tout, son CV parlait pour lui. C’était et c’est toujours une figure ! Je constate qu’il a claqué la porte avec fracas, cela devrait faire réfléchir ceux qui disent qu’il faut serrer les rangs, que la vigilance est de mise, que Bruno sait où il va…

    D’ailleurs Bruno Gollnisch aurait très bien pu agir comme Holeindre, aucune personne dotée de deux sous d’honnêteté n’aurait été en mesure de le lui reprocher, après tout il a été traité comme un chien et la ligne gagnante est largement conraire à la sienne.

    Dorénavant, les collectivistes décadents et licencieux qui entourent Marine vont donner le la sans retenue, je rejoins catherine dans son analyse et je la salue bien au passage. Seule bonne nouvelle, David Mascré rejoint les organes de décision du FN, mais que lui laissera-t-on apporter ?

  16. Modérateur, vous dites que le combat continue. Que ceux de Gollnisch seront là pour défendre nos idéaux politiques.

    Je me pose, dès lors, cette question: comment y arriver ?

    Au comité exécutif, il n’y a que des marisnistes. Bien que Bruno Gollnisch s’est très bien défendu quant à avoir des Gollnischiens (40%).

    En ce qui me concerne, j’aimerais tout de même bien rester au Front-National en tant que Gollnischiens, mais comme le dit Bruno (ci-dessus et non Gollnisch) pour quoi y faire ? De toute façon, les partis politiques se moquent pas mal de leurs adhérents. On a même vu la façon dont les Gollnischiens ont été virés de NPI. Pourtant, à une certaine époque de scission, j’ai été un soutien financier afin que le FN ne se casse pas la figure.

    Pour finir, vous dites, que l’on devrait rester au FN pour défendre nos idéaux politiques, ouais, peut-être, mais quelles seront, alors, nos actions pour se faire entendre au sein du Front-National … ?

    En tous cas, j’ai fait le maximum lors du congrès pour que Bruno Gollnisch soit toujours écouté au sein de l’ « appareil ».

  17. @Jeannot
    Personnellement et tout a fait entre nous: je prefere m’inscrire dans un groupuscule et me trouver parmi des camerades honnetes et intransigeants , même s’ils sont qu’une demi douzaine!
    Mais toi et tes camerades, qu’est ce que vous serez dans l’appareil mariniste?
    Des SHABBAT-GOY’S!!!!
    A chacun son destin!

  18. Un grand merci aux JAG pour le travail qu’ils ont fait et pour avoir été l’épine dans le pied d’escrocs(entre autres) devenus trop nombreux au fn.

    Ne nous dispersons pas ! Ne tentons pas de susciter à la nouvelle direction du Front National une concurrence qui, à l’instar des précédentes, se soldera par un échec électoral dès aujourd’hui prévisible.

    ça c’était un argument valable quand jean marie le pen était encore président du fn,mais maintenant que ce parti a un leader en carton pate vendu au systéme personne en dehors de quelques gamellards n’a d’intéret a y rester.

    Bruno incarne au sein du Front un courant idéologique désormais incontournable, lequel lui permet d’exister politiquement et d’apparaître éventuellement comme un recours. Alors restons mobilisés ! Nous serons au Front, derrière Bruno Gollnisch, semblables à des sentinelles vigilantes. Car les adhérents n’ont pas signé un chèque en blanc à Marine le Pen : le rapport de force au comité central révèle qu’ils comptent sur les soutiens de Bruno Gollnisch pour équilibrer l’appareil, à défaut d’incarner un véritable contre-pouvoir.

    Le poid de marine lors de cette élection est beaucoup trop écrasant pour que gollnisch est encore de l’influence au fn(surtout avec un bp 100% mariniste) quand au comité central je rappelle que lors de l’avant dernier congrés bruno gollnisch était numéro 1 pour la 3éme fois,çe qui n’a pas empéché marine d’accomplir ses bases oeuvres.

    A la limite dans 5 ans il pourrait se représenter contre marine au prochain congrés mais je n’y crois pas une seconde.

    Pour la suite un grand nombre de militants et sympathisants vont se tourner vers d’autres mouvements electoralistes ou non comme le renouveau français ou les nationalistes autonomes qui ont le mérite de ne pas transiger sur nos principes et valeurs.

    Dans quelques jours Roger holeindre devrait faire une déclaration sur la suite de son engagement politique.

    Pour ce qui est du parti de la france va t’il incarner electoralement une alternative pour les déçus du fn, »faut voir » mais pour cela il doit moderniser ses méthodes d’implantation et de recrutement(comme l’a fait le bloc identitaire)car sinon comme le feu mnr il court droit vers un echec programmé.

  19. « Au comité exécutif, il n’y a que des marisnistes. Bien que Bruno Gollnisch s’est très bien défendu quant à avoir des Gollnischiens (40%). »

    Je parlais bien naturellement du comité central.
    Au bureau excécutif, il n’y a strictement aucun Gollnischiens. 🙁

    Et même Monsieur Roger Holeindre a été remplacé par Alain Jamet que je n’apprécie d’ailleurs pas suite à ses mensonges lors de la dernière campagne, envers Bruno Gollnisch.
    Quant à Farid Smahi, il a pris ses distances avec le Front-National du fait que le FN est maintenant non seulement sioniste, mais également franc-maçon avec la réplique
    « Vive la république » de Marine le Pen lors de son discours en tant que présidente du FN.

    La tête du Front-National ne représente en tous cas plus mes propres idées politiques.

  20. @ la modération
    Merci de m’avoir publiée quand même !
    @ Jeannot
    « Quelques « soutiens » très présents sur ce forum ont sans doute déjà regagné leur groupuscule d’origine et ne se privent pas sur d’autres sites de salir Bruno comme ils l’avaient fait précedemment envers Marine. »
    Voilà toute la différence entre ceux qui ont soutenu la fille le Pen et ceux qui ont soutenu Gollnisch , ces derniers obéissant à leur conscience et n’étant pas des moutons de Panurge .
    Quant à votre rengaine de … groupuscules que nous allons rejoindre !
    Je n’ai jamais adhéré à un autre parti que le Fn et je viens de le quitter .
    Au fait, Haine PI demande des militants en ces termes : adhérer , c’est bien, mais il faut aussi militer !
    Qu’est-ce à dire à votre avis ?

  21. Je rends hommage à Edouard Lebourgeois pour la pertinence de ses propos et pour sa pugnacité tout au long de cette campagne.
    Les attitudes de chacun se respectent après un vote au congrès défavorable, pourtant etre politique c’est encadrer ,surveiller une ligne idéologique imparfaite mais réelle pour la porter au plus haut et faire bouger rapidement les lignes
    Comptez sur Bruno Gollnisch pour défendre la France de Tradition.

  22. Pour les anciens et ex de beaucoup de choses comme moi, la désillusion est très forte. L’analyse du rédacteur de l’article est d’une justesse remarquable ; les militants, adhérents, cadres, élus du FN se sont laissés faire par les médias comme des gamins. Je souhaitai un retour au Front ; à quoi bon …

  23. Nous verrons à l’oeuvre MLP. Elle a verrouillée le Bureau Politique; elle a la majorité au Comité Central; elle a le secrétaire général et la délégation général. En fait tout est Mariniste. Et bien maintenant qu’elle bosse et qu’elle se plante pas.

  24. Tout d’abord merci a Édouard et tout ceux qui on animé ce site et se sont impliqué dans cette campagne dont on connaissait malheureusement presque tous l’issue…….[modéré].

    Le conformisme , le politiquement correct , l’assimilationniste et les allégeances au lobby sionistes on encore de beaux jours devant eux avec un tel résultat !

    Pour ma part j’ai retourné par courrier postal ma carte des le Samedi soir (soit un jour avant le résultat « officiel » ) , je n’apurait pas ce parti qui n’en est plus un , une coquille vide sans réelle idéologie et surtout pas nationaliste .

    Marine n’aura pas non plus mon vote en 2012 .

    Voici le mail que j’ai envoyer au carré :

    « Bonjour,

    Ecoeuré par le résultat du « vote » en faveur de Marine le Pen je vous demande de me supprimé de la liste des adhérents FN a jours de cotisation .
    ……
    Quarante année de Front national pour en arrivé a ça c’est lamentable , je ne souhaite pas resté dans un parti devenu de l’aveu même de sa nouvelle présidente « pro sioniste » et qui de plus est pro assimilation .

    Mon numéro de carte :

    Adhérent N° : *********
    ARM 2010

    Avec toute ma consternation

    Je vous renvoi ma carte sous peut , je prendrait la prochaine dans un parti non vendu au système et au médias et authentiquement nationaliste celui la .

  25. Attention, en invitant Marine le Pen à de très nombreuses émission, elle a essayé de diviser le Front-National. NE TOMBONS PAS DANS LEUR PIÈGE !

    Et cela d’autant plus que nous avons Bruno Gollnisch à nos côtés… Et par le discours qu’ il a fait lors du congrès, je ne crois pas un seul instant qu’il ait sa langue dans sa poche: Il continuera à nous défendre comme il l’a toujours fait. D’ailleurs, si nous avons 40% de personnes qui portent nos valeurs au comité central, je crois très sincèrement qu’il y est pour quelque chose. C’est la raison pour laquelle, malgré certains de mes propos d’avant le congrès, je suis (encore) resté au Front-National…

    Maintenant, je crois qu’il s’agit de mettre en place une structure pour nous faire entendre par la tête du Front. Cette structure peut se faire avec, en autre, des pétitions. J’espère très sincèrement que les JAG continueront en la créant, en lançant nos initiatives, nos pétitions, internes.

    Je crois que l’ action des Gollnischiens devrait être celle de remettre le Front-National dans sa propre doctrine. Qu’en pensez-vous ?

  26. Et l’énorme erreur de tous ces militants a été de s’engager sur le terrain choisi par l’adversaire,celui des idées feintes ou réelles de Marine, alors que certes les idées comptent mais plus encore les capacités à les appliquer et que tout démontrait que ni intellectuellement, ni moralement, elle ne pouvait même aspirer à présider une réunion de copropriétaires.

  27. Papy Brossard
    Je n’avais pas vu votre commentaire .
    Merci à vous .
    Comment leur faire comprendre que l’anti libéralisme en matière économique est un PIEGE tendu par nos ennemis ?
    La France n’est pas un pays libéral en matière économique , c’est tout le contraire et c’est pourtant le pays européen le plus déchristianisé d’ Europe et le plus soumis aux officines occultes.

  28. Merci de nous avoir tenu un peu informés de la campagne interne de Gollnisch, qui s’est montré trop docile à mon goût, en refusant d’aborder les scandales qui ont été révélés – par Rivarol notamment – au cours de cette campagne. Mais il a fait son choix, sûrement le seul possible pour rester dans le parti.

    Pour ma part, outre son discours d’intronisation déplorable, j’ai clairement compris le message de Marine adressé aux « zozos » et aux « obsédés » (de vérité) lors de sa campagne, qu’elle souhaitait chasser de son parti. Je m’incline donc devant sa volonté (qui coïncide avec la mienne) et devant son score. Pour petite information, elle n’a en réalité obtenu la voix que 51,54 % des 22403 adhérents quand 23,55% d’entre eux, soit 5276 personnes, ne participaient pas au vote (qui donc se plaignait de ne pas avoir reçu son matériel de vote ?), ce qui correspond d’ailleurs approximativement au nombre de voix obtenues par Gollnisch (5522).

    N’étant qu’une simple adhérente, je cesse dès à présent de soutenir et de voter pour ce parti. Mais comme le front mariniste va gagner grâce aux électeurs des autres partis, infiniment plus respectables que les militants FN, ça n’a aucune importance.

    Bonne route à vous.

  29. Une analyse politique et philosophique de la situation absolument formidable: vraiment je reconnait l’équipe de Gollnisch ici, et c’est une véritable bouffée d’air que m’a fourni la lecture de cette article ! Une véritable doctrine nationale et catholique, probablement le genre de chose que l’on entendra plus longtemps au FN.
    Enfin, pour tout le travail que vous faites, pour le fait de savoir que des gens comme vous reste au Front, je ne vois pas quelle raison je pourrais invoquer à un hypothétique départ. Je resterai dans ce parti le temps que vous jugerez convenable et moralement supportable, même si quoi qu’il arrive je ne vois pas comment cette échéance pourrait être reculer indéfiniment…

  30. Roger Holeindre 83 ans, avec 30 années de moins je doute de son départ avec fracas, je dirai qu’il a voulu terminer en beauté, une belle porte de sortie pour mettre fin à sa carrière.

  31. D’accord avec le constat et avec l’appel à ne pas se disperser. Merci à BG et à ses soutiens. A la réflexion, une analyse solide, intelligente et fine de la situation n’est pas vendeur dans le contexte électoral (biaisé) que nous connaissons. C’est triste.
    J’ai été très ému par le discours de BG pour lequel j’ai une grande estime. Je pense qu’il aurait pu faire du FN quelque chose de grand.

    Le manque de structure intellectuelle et l’ivresse des nouveaux arrivants m’inquiètent.

  32. Je suis bien heureux de ne pas avoir pris part au vote… Je n’aurais pu choisir entre l’une et l’autre. Partir ? Non ! Mon parti c’est le Front, je suis et serai nationaliste jusqu’à ma mort. Ce n’est pas tant Marine qui est à décrier mais les temps actuels. Bruno a souvent répété « qu’il n’y a de modernité viable qu’enracinée dans la tradition » mais il faut pour cela, que cette belle phrase, puisse être audible d’abord et entendu ensuite. Hors les gens de la rue ne peuvent plus l’entendre, il faut alors les chercher ailleurs avec peut être d’autres thèmes plus audibles pour eux, pour finir par les convaincre.

    Je trouve beaucoup plus utile que ma sensibilité puisse coexister dans une forme d’alliance officielle. Sur un plan stratégique tous les partis ont en leur sein différents courants, seul le Fn n’en auraient pas ?! C’est bien les groupuscules, l’action, la foi, la pureté de la doxa mais si ce n’est pour ne rien en faire alors je n’en vois pas l’utilité. Il faut être stratège en cet ère et pragmatique.

    Bravo à Bruno, il était brillant, je suis si fier de lui, de son talent, de son courage, de sa ténacité.

  33. « Roger Holeindre 83 ans, avec 30 années de moins je doute de son départ avec fracas, je dirai qu’il a voulu terminer en beauté, une belle porte de sortie pour mettre fin à sa carrière
    Sur le plan individuel, Roger est intègre vous ne devez pas le connaitre, pour lui prêter une telle intention.
    Sur le plan collectif , si vous faites allusion à l’age, vous vous plantez complétement
    plus on se rapproche du bout , moins on a d’ambition personnelle et puis on a plus rien à prouver, surtout Roger un homme de conviction , quant à ses ayants droits il ne pourra que léguer ses biens personnels et ses droits d’auteur ; c’est assez clair ?.

  34. le FN vient de connaitre son « vatican II » les effets ne tarderont pas a se faire sentir rapidement et sa disparition a court terme est maintenant inevitable.

  35. @Olive
    « Roger Holeindre 83 ans, … je dirai qu’il a voulu terminer en beauté, une belle porte de sortie pour mettre fin à sa carrière. »

    Vous insinuez qu’il serait parti du Front-National de gaieté de cœur…. ???
    Décidément, le Front-National a bien changé ces derniers temps.
    D’ailleurs, à « Roger Holeindre » on met la notion de « Monsieur » avant !!!
    C’est comme avec « Pétain » auquel on met « le Maréchal » également avant son nom, voire son prénom lorsqu’on l’utilise.. C’est comme ça au FN, avant, bon, ok, d’acc. les choses ont bien changées. C’est vrai …. [modéré]:-(

  36. « les choses ont bien changées. C’est vrai …. »
    Heups:
    « les choses ont bien été changées. C’est vrai …. »

  37. Edouard

    Avez vous pu réintégrer le front???? Je vous pose cette question, car vous dites que vous combattrez auprès de Marine alors que avez été exclu du Front il n’y a pas si longtemps…..

    [modération : je ne crois pas m’être exprimé en ces termes. Pour le reste, nous verrons. En l’état, j’appelle à la mobilisation derrière Bruno Gollnisch. Nous aviserons ensuite, après avoir vu Marine le Pen.]

Les commentaires sont fermés.