Bruno Gollnisch sur Sud Radio

Bruno Gollnisch était hier l’invité de Sud Radio :

« Je pense que, quelles que soient les qualités réelles de Marine, je suis le plus apte à réunir ce que j’appellerai la famille nationale. »

« Si je suis élu, je n’ai pas l’intention d’éliminer Marine Le Pen de la vie politique, et en particulier du Front National. »

[audio:https://jeunes-avec-gollnisch.com/wp-content/uploads/2010/10/2010-10-01-gollnisch-sud-radio.mp3|titles=Bruno Gollnisch sur Sud Radio]

Harold

15 réflexions sur « Bruno Gollnisch sur Sud Radio »

  1. Très bonnes réparties de Bruno Gollnisch.

    Plus la campagne avance, plus il est combattif et efficace : bravo !

    Quelqu’un aurait-il un lien vers l’article que cite le journaliste de Sud Radio au sujet de la présence de MLP dans un gouvernement de droite dans moins de 10 ans ?

  2. En fait j’ai trouvé le lien moi-même, le voici pour ceux que cela intéresse : http://www.leparisien.fr/politique/sarkozy-prend-la-menace-au-serieux-30-09-2010-1088776.php

    Un conseiller de l’Elysée affirme donc : « Je suis convaincu qu’elle [MLP] sera un jour dans un gouvernement de droite, mais dans longtemps, dans dix ans. Elle n’est pas pire que la CSU bavaroise allemande et plus modérée que la Ligue du Nord italienne ! ».

    Le Système lui-même nous aura prévenus : voulons-nous d’un Front National soluble dans l’UMPS ? En fonction de la réponse, on pourra identifier le candidat correspondant…

  3. En tous cas jamais on aura autant martelé les idées le programme du Front.

    Cette élection est une énorme tribune pour les idées nationales. Bien joué de la part du Front.

    Ces crétins de journalistes n’ont rien compris : ils vont chercher l’astuce là où elle n’est pas. Tellement persuadés que la démocratie est le seul système politique envisageable, ils croient que cette élection n’est là que pour singer ce système, donner des gages et montrer que le Front est lui aussi démocratique. Le système périra par sa bétise.

  4. @ Emeric,

    Non je ne prends pas pour vérité ce que dit un conseiller de l’Elysée. J’écoute ce que le Système dit sur MLP.

    Le fait que les médias soutiennent MLP, le fait que le Système envisage son intégration dans un futur gouvernement UMP, retiennent mon attention. J’avais d’ailleurs envisagé ce cas dans un précédent article des JAG. Ce qui est d’autant plus intéressant, ce sont les raisons invoquées par ce conseiller : « elle n’est pas pire que la CSU bavaroise », c’est-à-dire le CDU-CSU, le parti d’Angela Merkel ! Quel aveu ! Jadis le Système avait peur ou feignait d’avoir peur de JMLP pour l’empêcher d’accéder au pouvoir en le présentant comme un nouveau Hitler. Aujourd’hui le Système est très aimable : « Elle est plus modérée que la Ligue du Nord », un parti allié au gouvernement Berlusconi.

    Ce conseiller pourrait-il dire la même chose sur Bruno Gollnisch ? Certainement, non. Cela semblerait totalement incongru. Posez-vous des questions !

  5. Et le fait que Marine Le Pen déclare qu’aucune alliance avec l’UMP n’est possible, cela retient il votre attention ????

  6. Il parle bien j’ai aimer le passage sur le rassemblement de petit partis et d’association c’est le top! je l’anguis qu’il soit élu.

  7. L’UNICO: Marine risponde ad Andrea Verde.Visible sur Avenir Marine 16 juillet

    « Berlusconi in Italia ha saputo creare un largo consenso, unendo le forze del centro-destra e « sdoganando » Alleanza Nazionale. Un’operazione intelligente. In Francia i tempi non sono ancora maturi »

    Nul besoin de connaître l’italien pour comprendre que pour l’opération Berlusconi-Fini ,qualifiée d’ « intelligente »et dont on a pu voir les merveilleux résultats,les temps ne sont pas encore mûrs en France à son avis.

  8. Qu’est-ce qui différencie idéologiquement MLP de l’UMP ?

    Christian Vanneste a indiqué récemment les clauses d’une alliance : il faut selon lui éviter les « dérapages », c’est-à-dire se montrer médiatiquement correct, respecter les « valeurs essentielles » de la « République ». Ne sont-ce pas les gages apportés par MLP depuis 2003 ? La dédiabolisation aboutit à la normalisation du FN pour le rendre soluble dans le Système UMPS. Je ne l’accepterai jamais.

    MLP dit « pas d’alliance » (pour le moment) mais pense et agit « alliance » pour accéder au pouvoir. A quoi sert d’avoir le pouvoir si ce n’est pas pour l’exercer ou l’exercer comme nos ennemis l’exercent depuis des décennies ? A rien du tout. En attendant cette stratégie jettera le FN dans une impasse politique pendant longtemps. Nous mettrons des années avant de nous en remettre.

    Il faut Bruno Gollnisch comme président : il est le garant d’une politique et d’une stratégie nationales.

  9. @Solange

    encore une fois vous vous appuyez des élucubrations de Vanneste pour dire que Marine pense ceci, Marine pense cela alors qu’elle, elle dit l’inverse.

  10. @ Emeric,

    Vous savez lire ? Si oui, je vous conseille de chausser des lunettes plus puissantes à la lecture : je n’ai jamais affirmé que MLP a dit qu’elle voulait une alliance avec le Système UMPS ou que je savais ce qu’elle pense, j’affirme qu’elle agit dans ce but en normalisant le programme du Front National, en aseptisant son combat, en le rendant sarkosoluble. Dans ses discours, MLP ne dit pas : « je vais m’allier avec l’UMP », mais elle tient le même langage que la bande des quatre sur la république, la laïcité, l’égalité, l’intégration, les moeurs, etc. Je note donc que MLP remplit les conditions idéologiques (infléchissement programmatique) et stratégiques (correction médiatique) émises par Vanneste dans le dernier n° de « Minute » au sujet d’une alliance avec le FN. C’est une conjecture. Si vous n’arrivez pas comprendre tout raisonnement situé au-delà de « MLP est la meilleure parce qu’elle passe bien à la télé », je ne peux rien pour vous.

  11. ‘ MLP est la meilleure parce qu’elle passe bien à la télé »  »
    Et en plus, c’est faux.

    [modération: dites, on peut tout de même reconnaître à nos concurrents, dans le cadre de cette compétition, les mérites qui sont les leurs. Il reste qu’articuler toute la défense de Marine le Pen autour des performances médiatiques est évidemment très insuffisant, voir superficiel. Au risque de ne pas céder au chant des sirènes, nous voulons interroger d’autres paramètres afin de distinguer les deux candidats: le projet politique et la vision profonde de la France, les aptitudes à exercer la fonction, la capacité à rassembler sa famille politique, la résistance à l’idéologie dominante, etc…]

  12. Ce n’est pas Vanneste mais Marine, qui dans sa déclaration à L’UNICO, regrette que les temps ne soient pas mûrs en France pour renouveller l’opération intelligente de l’Alleanza Nazionale de Fini.

    Si ses propos ont été mal traduits en italien, non seulement il n y a pas eu de mise au point de sa part mais c’est Avenir Marine qui a publié triomphalement la déclaration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.