Le Nord, l’Aisne et l’Aube avec Bruno GOLLNISCH

Bruno Gollnisch dans l'aisne

Jeudi 25 Novembre, Lille !

C’est sous la neige que Bruno GOLLNISCH a été très bien accueilli dans le Nord par les ch’tis ! En effet, ce sont plus de 80 personnes qui sont venues écouter le vice-président exécutif du Front National.

Le discours a été très écouté, dans une excellente ambiance. Sous les applaudissements du public, Bruno GOLLNISCH a tout d’abord commenté l’actualité politique locale et nationale, puis a expliqué pourquoi il avait présenté sa candidature à la présidence du Front National : Non pour avoir les honneurs ou les prébendes, mais uniquement pour servir et défendre les intérêts français, avec les qualités qui sont les siennes et l’expérience qu’il a engrangé au cours des longues années passées aux côtés de Jean-Marie LE PEN.

Après cela, notre vice-président a répondu aux différentes questions de l’assistance, puis est allé a la rencontre des adhérents autour d’une collation, entre la dédicace de son livre « Une volonté, Un idéal » et se faisant photographier avec nombre d’entre eux.

Vendredi 26 Novembre, Fossoy et Pont-sainte-marie !

Après un repos bien mérité, Bruno GOLLNISCH à repris la route pour L’Aisne, où l’attendaient de nombreux militants dans une magnifique salle de restaurant, appartenant à un sympathisant. Après une conférence de presse avec les médias locaux, il s’est adressé avec vigueur a l’auditoire, souvent venu en famille entière. Au moment des questions, une fut posée sur un possible risque de scission. Bruno GOLLNISCH a été très clair : « Quand on participe à une compétition on en accepte les règles jusqu’au bout. Si je perds, je me soumettrai bien évidemment au choix des adhérents du Front National, Si je gagne, j’exigerai la même chose de Marine. Il n’y a donc aucun risque de scission ! »

Après un apéritif et une bonne choucroute partagée avec les participants, il est déjà temps de partir pour l’Aube.

Une partie de la salle dans l'Aube

A quelques kilomètres de Troyes, un restaurant très sympathique arbore les couleurs nationales. Il s’agit du « Pavé des halles », lieu mis encore une fois à disposition par un sympathisant pour un buffet dînatoire qui a réunit plus de 150 personnes.

Après une intervention pour la télévision et la presse,  Bruno GOLLNISCH pris la parole dans une forme époustouflante, tout d’abord pour rappeler sur l’emblématique affaire de Grenoble que Karim Boudouda, le défunt braqueur du casino d’Uriage serait encore vivant aujourd’hui avec la méthode GOLLNISCH, en effet dès sa première condamnation (il avait un casier judiciaire chargé) il aurait été renvoyé dans son pays d’origine.

Par la suite notre vice-président a répondu aux questions du public, portant notamment sur l’Europe, qu’il connaît mieux que quiconque,  étant élu depuis longtemps député européen, étant l’un des plus assidus,  mais aussi et surtout choisit par les représentants nationalistes de tous le continent pour diriger l’Alliance Européenne des Mouvements nationaux.

La soirée se prolongea en dédicace de livres et en séance photo, chaque militant tenant absolument a prendre une photographie souvenir du passage de Bruno GOLLNISCH dans le département.

Nous reprîmes la route pour Paris, pour un repos bien mérité, avant de repartir à la rencontre des adhérents et sympathisants du Front National à travers toutes nos provinces françaises dès le lendemain.

Alexandre GABRIAC
Conseiller Régional
Secrétaire Régional du FNJ Rhône-Alpes
Secrétaire Départemental du FNJ Isère

Une réflexion sur « Le Nord, l’Aisne et l’Aube avec Bruno GOLLNISCH »

  1. Faut il comprendre que M Guignot s’engagerait aux côtés de BG ?
    Faut il comprendre également que les élus axonais (F.Briffaut et D.Padieu) membres du comité de soutien de MLP seraient touchés par l’effet « Cabrolier » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.