Qui sommes-nous? 2ème volet

Après le premier volet, nous continuons à décliner ce que nous sommes et les motifs de notre attachement à la candidature de Bruno Gollnisch:

Avec Bruno, nous voulons promouvoir ensemble les valeurs traditionnelles :

– La défense de la famille, socle sur lequel repose notre édifice social : évidemment fondée sur la complémentarité sexuelle et l’accueil de la vie, la famille apparaît comme la cellule de base de la société, assurant sa survie et l’inscrivant dans la pérennité. Elle est encore le cadre dans lequel sont transmis aux enfants les besoins affectifs, moraux, intellectuels et spirituels qui leurs sont nécessaires pour grandir. La loi, qui est ordonnée au bien commun, ne peut être détournée ni confisquée au profit d’intérêts catégoriels : elle a vocation a protégée la famille naturelle parce que le bien commun l’exige.

– La défense de la vie humaine, de la conception à la mort naturelle : car la poursuite du bien commun repose sur le respect intangible de la vie humaine innocente. Par ailleurs, l’insuffisance de la natalité française est aujourd’hui compensée par une immigration extra-européenne : ainsi la banalisation du recours à l’avortement est un facteur qui génère sur notre sol une véritable substitution de population et un vrai génocide culturel. C’est l’histoire d’un peuple qui, en laissant mourir ses enfants dans le sein de leur mère, programme son propre suicide…

– La défense du pays réel, c’est-à-dire de la patrie, la terre des pères, qui suscite une affection légitime selon les exigences naturelles de la piété filiale. Réalité à taille humaine dans laquelle s’achève la famille, médiation nécessaire entre l’homme et le monde car elle est à la mesure de l’un et de l’autre, la nation, communauté naturelle d’appartenance, est le cadre le plus performant pour protéger les citoyens et les associer effectivement à la poursuite d’un bien commun qui les concerne directement. C’est au contraire en dépossédant l’homme de son appartenance naturelle à la patrie que le mondialisme le dépourvoit en même temps de toute protection face à la mondialisation.

– La défense de nos traditions, de notre culture et de notre civilisation, contre la colonisation rampante que nous subissons aujourd’hui en France sous la pression d’une immigration massive qui n’adopte pas nos codes culturels, ni ne se plie à nos usages, mais impose sur notre territoire ses propres modes de vie. La France n’est cependant pas un immense terrain vague où toutes les minorités pourraient venir camper à leur guise et revendiquer des intérêts catégoriels : la France, façonnée et pétrie par nos aïeux, est une communauté de destin qui s’enracine dans l’Histoire. Elle fait de nous des héritiers.

– Et à ce titre, notre combat commande la défense des valeurs chrétiennes qui ont profondément imprégné nos modes de vie, nos usages, nos mœurs et nos coutumes. Car c’est un fait que le christianisme a pénétré notre tissu social ainsi qu’en témoigne notre calendrier, ainsi que l’attestent les clochers qui montent vers le ciel ou encore les calvaires aux croisées des chemins qui crient la foi de tout un peuple.

2 réflexions sur « Qui sommes-nous? 2ème volet »

  1. Très bon résumé de l’engagement nationaliste et patriote ! Après, de là à dire que tout cela n’est défendu que par Bruno et non par Marine, c’est à débattre…

  2. 100 % soutient à Bruno Gollnisch et vivement qu’il soit élu président du Front National afin de préparer les élections présidentielles et notre victoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.