Bruno Gollnisch répond à l’Action Française

Bruno Gollnisch répond à une interview dans le numéro du mois d’Août du journal de l’AF.

Extraits:

« Pour moi, la France est une réalité charnelle, culturelle, spirituelle, et n’a certes pas commencé en 1789, même si la Révolution fait partie de notre histoire. »

« Dans cette réalité [française], l’élément le plus menacé, c’est la substance démographique, autant dire notre peuple lui-même. Il faut non seulement inverser le courant de l’immigration massive de peuplement, mais il faut aussi une politique hardie d’accueil de la vie et de la famille. »

« Il est nécessaire de montrer que notre nationalisme est compatible avec des valeurs universelles ; il ne procède ni du racisme que nos adversaires prétendent, ni d’une quelconque xénophobie. Défendant notre identité, nous défendons aussi implicitement celle des autres peuples. »

« Sur le plan international, je veux nous affranchir de la tutelle américaine, et renouer avec des alliances conformes à notre tradition nationale… »

« Je suis pour un élargissement systématique de notre mouvement. Je pense qu’il est des mouvances qui sont aujourd’hui orphelines, comme par exemple les souverainistes de droite qui ont suivi Philippe de Villiers ou les souverainistes de gauche qui ont suivi Jean-Pierre Chevènement. Nous devons systématiquement élargir notre base. »

Jean

Une réflexion sur « Bruno Gollnisch répond à l’Action Française »

  1. Bravo Monsieur Bruno Gollnisch pour tout votre respect envers l’Action-Française. Lequel est connu tout au long de son histoire pour sa défense de la Nation Française.

    Maintenant, pour moi aussi, il est vrai qu’il faut rassembler tous les courants anti-euro-mondialistes pour que la France puisse retrouver ses moments de sa grandeur de jadis.

    … C’est en unissant que cela sera, un jour, je l’espère,possible, pas en nous divisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.