Bruno Gollnisch à Annecy: « Je suis le candidat anti-système »

Bruno Gollnisch, député européen, était hier soir à Annecy pour présenter sa candidature à la présidence du Front National aux côtés de Marie Favre et Joëlle Regairaz, conseillères régionales. Dominique Martin, conseiller régional, secrétaire national au FN – et qui soutient Marine Le Pen -, était là aussi. « C’est une compétition interne, ce n’est pas la guerre… Et j’ai hâte que cela se termine » devait-il préciser en souriant à Bruno Gollnisch.

Ce dernier s’est présenté comme le candidat « anti-système ». Il faut entendre par là « anti-système médiatico-politique », dont Marine Le Pen fait maintenant partie. « France Télévisions lui a consacré une émission entière avec sept tribunes successives (NDLR : “A vous de juger”) et a décidé de ne pas me donner la parole. » Bruno Gollnisch a aussi regretté les propos de Marine Le Pen mettant en avant les groupuscules d’extrême droite qu’il aurait l’intention de récupérer. « Ce sont les mêmes arguments que l’on utilisait contre son père. Mon ambition est seulement de faire revenir au FN ceux qui sont partis comme Carl Lang. Je veux aussi rassembler au-delà de la famille FN en élargissant notamment du côté des “villiéristes” et des “chevènementistes. » Enfin, Bruno Gollnisch a présenté un programme somme toute classique au FN : protection des frontières, expulsions des délinquants étrangers et suppression de l’empilement des strates administratives.

Le Dauphiné

7 réflexions sur « Bruno Gollnisch à Annecy: « Je suis le candidat anti-système » »

  1. « Ce sont les mêmes arguments que l’on utilisait contre son père »
    Il n’empêche que JMLP parle de ces groupuscules dans le courrier adressé en marge du congrés… (cf la première page du livret pour Tours).
    L’attitude du Menhir est bien malheureuse dans cette compétition.

  2. Pouvez-vous confirmer que Le Pen a l’intention de conserver le contrôle de la société dont je ne me souviens plus du nom et qui tient les cordons de la bourse du Front ? Dans cette configuration, quelles marges de manoeuvres Bruno Gollnisch aurait-il si, comme je le souhaite, les adhérents le portent à la présidence ? Ce point me semble fondamental car cela semble suggérer que l’élection est une fumisterie faite pour accréditer la thèse de la désignation démocratique de la direction de ce mouvement alors qu’il n’en serait rien.

  3. @Papy Brossard

    C’est justement pour ces raisons que je me refuse de donner le moindre centime à Cotelec… De toute façon cela pourrait servir à Marine si elle gagne la présidence du FN. Donc, contrairement à ce que j’avais fait lors de la scission avec Bruno Mégret, j’ entendrai de savoir qui gagne la Présidence, et en cas de victoire de Bruno Gollnisch, ce que je pourrais verser sera directement envoyé au Front-National sans passer par ce mini truc, bidule, chose dont je garde tout de même la plus grande méfiance. A moins qu’il existe autre chose entre temps …

  4. J’aime bien cette Lettre qui comporte deux références à Dieu.
    Vous avez dit « confessionnaliser » le FN?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.