4 réflexions sur « Bruno Gollnisch était sur France Inter »

  1. Je trouve que Bruno Gollnisch est beaucoup plus agréable à écouter que sa concurrente. Plus posé, plus structuré, beaucoup plus technique aussi, mais tout en restant énergique. C’est quelqu’un qui s’adresse à notre intelligence (ce qui est rare en politique), et l’image qu’il donne du FN est bien meilleure que ne le prétendent les marinistes.

    Je lui souhaite d’être président du FN mais aussi candidat en 2012.

  2. Je me disais bien que cet interview m’était drôlement familière: après vérification rapide sur Dailymotion, il se trouve que cette vidéo date du 26 août dernier !
    Je ne sais pas si c’est volontaire de la part de l’administrateur du blog, mais si c’est le cas, il serait peut-être préférable de le préciser dans l’article 😉

    [modération : c’est en effet une erreur. Mais après coup, nous la laissons nénamoins en ligne. Je précise en effet la date immédiatement. Merci de votre réaction.]

  3. J’avais constaté qu’elle datait du mois d’août, mais je pensais que c’était une piqûre de rappel. Car Bruno n’étant invité quasiment nulle part, il faut bien recycler les émissions pour démontrer sa connaissance parfaite des dossiers et ses facultés réelles à représenter brillamment notre mouvement dans les médias.

  4. Delphine; Je partage votre point de vue Bruno, GOLLNISCH s’adresse à notre intelligence, il est plus complet , a du répondant sur ce qu’il affirme
    Marine, pour le moment, profitant de plus de passages à l’antenne que son concurrent Bruno (très loin hélas des temps accordés au clan umps) donne dans un autre registre je serais tenté de dire événementiel; rebondissant habilement sur quelques affaires (affaire-polanski-mitterrand-et-d’autres ) suscitant quelques saines indignations du public en soulevant quelques lièvres ici ou là , et vulgarisant les côtes social & économique méconnus du public . ça c’est très bien.
    En revanche elle devrait faire preuve d’un peu d’humilité , je n’en dirais pas plus ,
    nous devons travailler ensemble de manière coordonnée Bruno GOLLNISCH à entièrement raison à double titre car lors des élections avoir des listes dissidentes en face à cause des problèmes d’égo c’est chacune qui est perdante.
    ( évidement s’il y a des malhonnêtes ils restent en dehors du FN )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.