Bruno Gollnisch, avocat des peuples innocents

« Comme juriste, je constate la sinistre violation de toutes les règles de droit que les anglo-américains eux-mêmes avaient mis en place pour prévenir les guerres;

comme européen, je déplore les haines, hélas justifiées, que les bombes de l’empire accumulent contre le monde occidental;

comme chrétien, je suis horrifié qu’une telle guerre, qui ne remplit aucune des conditions de justice, puisse se faire au nom de Dieu.

J’appelle un chat un chat, Tony Blair un meurtrier mondain, et quant à Georges Bush, qu’il cesse d’invoquer Dieu, ou qu’il le prie seulement que le sang des irakiens innocents ne retombe pas sur le peuple américain. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.