Quand un élu communiste agresse deux élus frontistes…

COMMUNIQUE

DEUX ELUS FRONTISTES AGRESSES PAR UN CONSEILLER MUNICIPAL COMMUNISTE DE SAINT DENIS

Venus soutenir le lancement officiel de la candidature de Bruno GOLLNISCH à la présidence du FRONT NATIONAL, accompagnés de deux jeunes militants, nous avons tenté de rejoindre le lieu de rassemblement : le parvis de la Basilique SAINT DENIS.

Après une progression pénible dans les rues incroyablement bondées offertes aux extravagantes mœurs et coutumes africaines, nous atteignons enfin le parvis de notre lieu saint, nécropole des rois de France et aussi de Charles Martel…

Mais nous sommes vite repérés par des groupes mobiles de manifestants d’extrême gauche. Le climat d’insécurité est à son comble lorsque, nous ayant suivi, un groupe déterminé fonce sur nous. Il faut se mettre à l’abri. Aubaine, l’hôtel de ville est à quelques pas, et nous entrons dans le supposé, symbolique et protecteur sanctuaire républicain.

Quelques secondes plus tard, un homme venant du dehors, se présente à moi, il est conseiller municipal, sa tenue et son apparence négligées ne me le laissait pas deviner. Il nous ordonne de « dégager » et nous hurle que nous sommes « interdits de séjour dans cette ville »… Je lui réponds qu’en tant que Français et élu régional je n’ai pas à obtempérer.

Manifestement étranger aux finesses de la loi et du protocole, et ses menaces de lynchage par la foule se faisant plus précises, il nous faut alors partir et nous replier en un lieu plus sûr. Notre retour est encadré par les cordons de CRS, car les manifestants sales et orduriers, soutenues par les autorités municipales et les associations stipendiées habituelles déferlent sans limites dans la ville.

Quel après midi à SAINT DENIS ! Ce haut lieu de la continuité historique de la France, ce symbole de l’incarnation charnelle de notre histoire de France, est désormais devenue une enclave étrangère communiste de 130 nationalités différentes ! Sans un prochain vote massif des Français en faveur du FRONT NATIONAL, la France de demain sera à l’image de cette ville déjà perdue.

Mais le déplacement de Bruno Gollnisch dans cette enclave d’importation aura été essentiel. Venu rendre hommage à la France éternelle, il a affronté la foule ordurière sans rien changer à son programme, il a ensuite tenu une grande conférence de Presse, entouré d’une partie de son équipe de campagne, motivée comme jamais et fière d’incarner à ses cotés l’esprit de résistance Française à l’oppression.

Christophe BOUDOT
Secrétaire départemental du FN 69
Conseiller régional du Rhône

Alexandre GABRIAC
Secrétaire régional FNJ
Conseiller régional de l’Isère

7 réflexions sur « Quand un élu communiste agresse deux élus frontistes… »

  1. Merci de Gaulle d’avoir livré la France aux communistes !
    J’espère qu’un jour cet imposteur sera désigné comme tel.
    Car il a fallu une sacrée complicité des « gaullistes » pour que les communistes puissent faire main basse sur notre pays.
    Le comportement de ces s…rds de cocos n’est pas nouvelle et existait avant l’immigration massive extra-européenne .

     » Il nous ordonne de « dégager » et nous hurle que nous sommes « interdits de séjour dans cette ville »… »
    On a peine à croire qu’en 2010 cette engeance malfaisante fasse encore la loi, comme elle l’a fait depuis des dizaines d’années.

  2. courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Tous-la-pour-inaugurer-la-place-Lenine
    Tout simplement atroce.

  3. « Merci de Gaulle d’avoir livré la France aux communistes ! »

    Certes, mais rien ne dit que cette fois-ci, certains d’entre eux auront été effrayés par les propos mêmes de Marine le Pen en faisant croire -par l’une de ses multiples diffamations dont elle est habituée- que Bruno Gollnisch voudrait réunir « l’extrême droite », sur des ondes de radio… 🙁

    J’espère néanmoins qu’il n’y avait pas de marinistes dans ceux qui ont insulté BG, ce jour là !!!

    Tenez bon les gars, on arrive !!!

  4. Marine est contre l’extrème droite lisez Borja vous aurez compris
    elle préfère l’extreme gauche avec bouchet comme chef de file, avec ça le FN va pas allez bien loin.

  5. bruno gollnisch c est l avenir du front !
    j espere que tous les adherents s en rendrons compte au moi de janvier prochain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.