Les trois interventions de Bruno Gollnisch à Strasbourg cette semaine

INTERVENTION DE BRUNO GOLLNISCH
Lundi 20/09/2010
Mensonges des députés UMP sur le vote du Front National sur les Roms

Monsieur le Président, je voudrais intervenir en vertu de l’article 172 sur le procès-verbal de la session du 9 septembre, au point 5.2, et par la même occasion – mais je grouperai mon intervention – en vertu de l’article 145 pour fait personnel.

Monsieur le Président, une résolution très importante a été votée, condamnant le gouvernement français pour sa politique d’expulsion de campements de nomades en situation irrégulière. Ce vote, assez curieusement, n’a pas été soumis, malgré son importance, par les groupes qui avaient la possibilité de le faire, à l’obligation de l’appel nominal.

Or il se trouve que, alors que mes amis politiques et moi-même faisons clairement partie de la minorité qui a voté contre cette résolution condamnant le gouvernement français – nous avons fait partie de la minorité des 245 députés qui ont voté contre –, certains de nos collègues, notamment M. Jean-Pierre Audy et Mme Véronique Mathieu, ont prétendu que nous avions voté la résolution condamnant le gouvernement français. Ce qui pouvait n’être qu’une erreur est devenu un véritable mensonge d’État quand il a été repris par le secrétaire d’État aux affaires européennes, M. Pierre Lellouche, et par le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale française, M. Jean-François Copé.

Pourtant, mon intervention dans le débat, mon explication de vote, ma tentative de m’opposer à l’amendement socialiste de M. Swoboda, était parfaitement claire. Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’appel nominal ? Contrairement à tous les usages, c’est évidemment, de la part du groupe PPE, pour dissimuler – j’ai presque terminé, Monsieur le Président – les défections dans ses propres rangs et pour discréditer un adversaire dont il convoite les suffrages. C’est une misérable manœuvre politicienne.

EXPLICATION DE VOTE de Bruno GOLLNISCH
21/09/2010
Rapport Kazak (A7-0238/2010)
Relations économiques et commerciales avec la Turquie

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Nous avons approuvé la résolution EFD qui n’est pourtant pas satisfaisante. Mais elle affirme clairement que l’approfondissement des relations actuelles entre l’UE et la Turquie remplace et rend caduque l’adhésion de ce pays à l’Union européenne.

Cependant, tout futur approfondissement des relations entre elle et l’UE devrait étroitement dépendre de sa reconnaissance de Chypre, qu’elle persiste à refuser, et dont elle occupe illégalement, et militairement, une partie du territoire.

La Turquie, pays fier et naguère allié contre la menace communiste, est un pont entre l’Europe et l’Asie. Elle est un pont, mais elle n’est pas un pays européen, ni géographiquement, ni démographiquement, ni historiquement, ni culturellement.

Prenez enfin acte de ce que les promesses faites en 1963 à Ankara, en pleine guerre froide et pour des raisons stratégiques, n’ont plus de raison d’être, et que nous perdrions moins de temps, Turcs comme Européens, à réfléchir à un partenariat privilégié qu’à une adhésion dont nos citoyens ne veulent pas et que beaucoup de Turcs contestent aussi.

EXPLICATION DE VOTE de Bruno GOLLNISCH
22/09/2010
Rapport Gallo (A7-175/2010)
Application des droits de propriété intellectuelle sur le marché intérieur

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Bien sûr les droits de propriété intellectuelle doivent être respectés. Bien sûr les atteintes à ces droits doivent être sanctionnées, parce qu’elles portent atteinte aux intérêts de nos créateurs, de nos économies et de nos entreprises.

Mais nous n’avons cependant pas pu approuver le rapport de Mme Gallo, parce que sous des remarques peu nombreuses sur la contrefaçon de biens matériels, contre laquelle la Commission lutte mollement, la véritable cible est le téléchargement sur internet qui concerne, malheureusement, des millions de personnes.

Or Mme Gallo est élue du parti qui, en France, a imposé la loi dite « Hadopi ». Rien, dans son rapport, ne vient véritablement affirmer que dans les mesures qu’elle appelle de ses vœux il y aura la garantie d’une procédure judiciaire et de voies de recours contre d’éventuelles infractions. Rien ne vient garantir non plus le droit à la copie privée.

On ne peut pas criminaliser, surveiller, culpabiliser, des millions d’internautes européens au motif que l’industrie culturelle peine à s’adapter aux nouvelles technologies et à proposer aux citoyens une offre commerciale digne de ce nom.

7 réflexions sur « Les trois interventions de Bruno Gollnisch à Strasbourg cette semaine »

  1. Une info: « Marine Le Pen dénonce « une opération d’entrisme » au FN pour lui nuire »

    « J’ai des informations très précises comme quoi Carl Lang a demandé à tous ses adhérents du Parti de la France d’adhérer au Front national pour pouvoir peser sur les chiffres du scrutin » en votant contre elle, a affirmé à l’AFP la vice-présidente du FN.
    « Je crois que c’est aussi le cas de l’Oeuvre française (groupuscule d’extrême droite radicale, ndlr) qui a également donné ce type d’instructions », a-t-elle ajouté, en visant Yvan Benedetti, un élu FN proche de Bruno Gollnisch et de l’Oeuvre française.
    « C’est donc une opération d’entrisme. L’objectif est de voler aux adhérents du Front national la possibilité qu’ils ont de choisir (leur) avenir », a-t-elle assuré. »

    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/marine-le-pen-denonce-une-operation-d-entrisme-au-fn-pour-lui-nuire-23-09-2010-1080367.php

    En gros: « Oh non je sens que je vais perdre alors que j’ai tout fait pour virer les cons (ceux qui sont pas pour moi bien sûr) ! »

  2. Ca change quand même des nouvelles diversions du FN Nouveau que lance Gregory Gennaro, un trés proche de Marine.. Je vous laisse le soin d’ apprécier la prose toute socialiste que ne renierait pas la CGT…

    ——–
    DE LA JUSTICE SOCIALE ET HUMAINE POUR LES TRAVAILLEURS ET LES CITOYENS FRANÇAIS

    Tribune de Grégory Gennaro – Jeudi 23 septembre 2010

    Je tiens, une nouvelle fois, et comme toujours, à me solidariser du mouvement social impulsé par les travailleurs français qui manifestent aujourd’hui dans la rue pour défendre leurs droits sociaux, menacés par des réformes libérales et des intérêts purement financiers.

    Les français ne veulent plus subir la loi suprême du marché ainsi que le libéralisme qui appauvrit de manière inhumaine chaque jour leur France et leurs concitoyens.

    Pour riposter aux réformes violentes servant les intérêts du grand capital, il est indispensable de brandir le bouclier social pour défendre les intérêts vitaux des citoyens et des travailleurs français.

    Les travailleurs et les citoyens français doivent se rassembler autour de la nation car elle est la seule garante de l’unité et de la sécurité de chacun. Seule la nation peut permettre aux français de résister aux assauts du mondialisme et du libéralisme.

    De plus, il est inadmissible que les français travaillent plus longtemps sans que l’hyperclasse ne leur affiche le quelconque respect, et ne leur garantisse une sécurité sociale et une augmentation de salaire conséquente.

    En effet, pourquoi les français devraient-ils travailler plus et plus longtemps pour toucher une misérable retraite en leur fin de vie, et de voir ainsi leurs droits sociaux être réduits à peau de chagrin ?

    Les humbles travailleurs français en ont marre de se sacrifier toujours plus. Ils ne demandent en réalité très peu de choses :

    – le respect de leur dignité,

    – travailler en sécurité,

    – développer leurs petites entreprises (PME, PMI ou TPE),

    – jouir du fruit de leur effort personnel.

    C’est parce que la qualité des conditions de Vie, la valeur du travail et de la nation valent mieux que les intérêts économiques et financiers égoïstes de certains individus, que je suis et reste solidaire de ces françaises et de ces français qui manifestent leur saine révolte, leur juste colère !

  3. Bravo à Bruno Gollnisch d’être aussi présent au parlement européen pour défendre la France et les Français. Gollnisch est un homme de combat politique sur lequel on peut vraiment compter. 😉

  4. Chris du Fier,vous mélangez le programme du FN et celui de votre parti associé à Sarko,je parle du MPF dont vous êtes un ardent partisan.
    Pour ma part j’approuve pleinement ce communiqué en phase avec la doctrine sociale du FN.

  5. @Jean
    Le ton de ce communiqué est tout à fait cégétiste .
    Mais le plus grave est le fond , car la politique suivie en France n’est nullement de type libéral.
    Si nous allons être obligés injustement de travailler plus longtemps , et pour des salaires dérisoires, c’est en raison principalement des déficits abyssaux creusés par une politique immigrationniste démentielle et une politique d’assistanat tout aussi démentielle, dont on ne peut dire qu’elle est de type libéral !
    Ces deux points cruciaux ne sont pas repris dans le communiqué.

  6. @ Jean

    Si je vous rend visite sur ce forum dévoué entièrement au FN ce n ‘est pas pour faire des amalgames douteux et encore moins prétendre à vouloir prendre ma carte au parti.

    Et je ne voudrais pas que vous le preniez comme une provocation tant envers les tenants de Marine Le Pen qu’ envers ceux de Bruno Gollnish. Toutefois ce dernier a ouvert dernièrement la porte pour une prochaine coopération entre les souverainistes, patriotes et nationalistes.

    Par contre Marine a ouvert la porte sur sa gauche pour recevoir tous les laissez pour compte de la sociale qui tout d’ un coup retrouveraient une virginité en votant FN… Vous me comprenez ?..

    C’ est uniquement par sympathie pure. J’ estime en effet, que malgré les anathèmes dont certains chez vous sont coutumiers, à l’ encontre de tout ce qui se trouve ailleurs, il y a matière à trouver un jour une véritable coopération entre les nationaux qui se sentent à l’ aise au FN et les patriotes qui ont une autre appréciation de la souveraineté de notre pays et qui se réfugient au MPF.

    Il est d’ usage de dire que les voies du Seigneur sont impénétrables. Je vous dirais simplement que l’ on ne fait pas de bonne soupe sans mélanger les parfums et les arômes. Il en est ainsi dans la politique. Encore faut-il bien choisir ces parfums. Certains sont inconciliables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.