Quand un historique du FN, vient à la rescousse de Bruno Gollnisch

Pris dans la mitraille, entre le père et la fille...

Depuis que, Bruno Gollnisch a assuré sur LCI qu’il était pour “le retour de ces gens-là” et qu’il “avait toujours déploré ces départs”, parlant des dissidents du FN parmi lesquels Carl Lang et ses partisans, il essuie les tirs groupés du clan lepéniste . Tout le week-end, Marine Le Pen a brandi le risque “d’une scission du mouvement”, en cas de retour des “dissidents” (voir Le Monde du 12 octobre).

Soucieux de soutenir sa fille, Jean-Marie Le Pen n’hésite pas non plus à attaque son fidèle lieutenant Bruno Gollnisch: “Si Bruno Gollnisch était élu, il y aurait un choc très grave. Surtout s’il fait rentrer les dissidents. Je ne siègerai pas avec Carl Lang. Mais je resterai au FN, et ça ne se passera pas comme ça. Les militants devront choisir entre la ligne Le Pen et la ligne Lang.”

Pourtant Jean-Marie Le Pen avait lui-même lancé l’union des patriotes avec l’ancien « félon » Bruno Mégret, et le père et la fille ont ouvert la porte à de nombreux mégrétistes, à condition il est vrai qu’ils fassent allégeance au clan Le Pen.

Ce lundi, c’est une figure historique, vice-président du FN, cofondateur du parti en 1972, et très apprécié des militants, qui est venu au secours de Bruno Gollnisch, retranché dans le fort de Douaumont.

« Je souhaite que cette élection interne du Front National se passe le mieux du monde et que chacun exprime son opinion et ses idées sans anathème ni violences verbales. »

Un désaveu clair du chef et de sa fille plus enclin à la montée de fièvre parmi les militants qu’à l’apaisement.

« Nous sommes des hommes et des femmes de France qui n’ont qu’un seul but : sauver notre pays. Je ne suis donc pas choqué le moins du monde par ses (ndlr. Bruno Gollnisch) appels à la réconciliation des patriotes, pourvu que ce soit dans un cadre précis et dans le respect d’une discipline nécessaire à notre dur combat. J’ai autant confiance à cet égard dans sa loyauté et sa détermination que dans son amitié qui n’a jamais manqué. »

Cela montre que Bruno Gollnisch dispose encore d’atouts dans son jeu, il vient d’abattre une carte.

Reste à voir si c’est une carte maîtresse. Nous saurons si c’est une carte maîtresse au mois de janvier au congrès de la succession à Tours.

Guillaume d, dans Le Post

15 réflexions sur « Quand un historique du FN, vient à la rescousse de Bruno Gollnisch »

  1. « Si Bruno Gollnisch était élu, il y aurait un choc très grave. Surtout s’il fait rentrer les dissidents. Je ne siègerai pas avec Carl Lang. Mais je resterai au FN, et ça ne se passera pas comme ça. Les militants devront choisir entre la ligne Le Pen et la ligne Lang.”

    En clair, le Pen père avoue qu’il n’a jamais eu l’intention d’accepter le résultat du scrutin, la proposition de BG de réintégrer certains exclus n’étant qu’une cause aggravante pour le Pen père , qui parle maintenant de » ligne Lang » , par amalgame .
    Il suffit de consulter tous les forums pour constater que cet acharnement à vouloir faire élire sa fille jette une ombre indélébile sur le FN ; et pourtant des personnes sont mortes ou ont été blessées à l’occasion de tractages ou d’affichages , ou ont eu les pires ennuis .
    Cela fait mal .
    Monsieur Holleindre , que beaucoup se joignent à vous pour sauver l’honneur du FN.
    Et quelle ingratitude à l’égard de Gollnisch , traité comme un intrus qui voudrait voler la cassette de la maison le Pen (cela ressemble à une pièce de Molière).
    Non, en effet, Monsieur le Pen, cela ne se passera pas comme cela .

    [modération : nous tenons à signaler que la gratititude des JAG envers le président reste évidemment intacte. Mais nous conservons un droit de discernement. Notre respect envers JMLP n’en sera que plus crédible. Car nous servons d’abord un idéal, ensuite les hommes qui l’incarnent et qui le portent bien haut. Que dire de ceux qui voue au chef un culte qui les prive de tout discernement ? Ceux-là adoptent une démarche irrationnelle, une attitude typiquement d’extrême droite; nous les invitons à prendre du recul et de la distance afin de conserver intact leur regard critique dans le cadre de cette campagne.]

  2. la roue tourne les marinistes perdent leur sang froid
    bientot de nouveau tres gros soutien pour bruno
    jean marie est capable de vire bruno pour trahison
    vive bruno vive le fn

  3. Information capitale. MLP se déclare favorable au maintien de la loi Veil, contredisant ainsi le programme du FN de 2002 : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/10/avortement-marine-le-pen-reprend-le-programme-de-2007.html#comments

    Au contraire Bruno Gollnisch reste fidèle au programme historique du Front National, notamment sur ce sujet comme il l’explique dans un entretien accordé à Minute à paraître demain : « je considère que la législation actuelle, qui a organisé la suppression de millions de vies – 200000 enfants à naître chaque année en France, sans compter les avortements clandestins qui se poursuivent –, doit évidemment être changée. Tout est fait, aujourd’hui, pour favoriser l’avortement. Ce n’est même plus l’avortement comme «moindre mal» – par rapport à quel mal pire que de supprimer une vie innocente, d’ailleurs? –, c’est l’avortement comme unique «remède» proposé aux parents en difficulté. Il faut absolument promouvoir la culture de vie, apprendre aux jeunes Français à aimer la vie qu’ils donnent, expliquer aux jeunes Françaises qu’elles doivent être fières et heureuses de donner la vie, et les aider, bien sûr, moralement et financièrement ».

    Bravo Monsieur Gollnisch !

  4. C’est trés courageux de la part de Mr Gollnisch (et je l’avais souhaité) qu’il dise clairement c’est intention, il est clair que d’un coté ils (la famille mariniste) sentent le vent tourner de l’autre, une envie de rasembler et d’avancer souder!
    Mr Gollnisch a pris des risques mais dans la politique Bruno Gollnisch n’aplique pas le langage de la langue de bois. et cella vaut de l’or.

  5. Bruno a une sacrée patience pour tolérer toutes ces avanies! [modéré] Je ne crois absolument pas que le peuple de France suivra Marine Le Pen,encore moins si elle est « élue »dans ce genre de condition.Comme le disait par ailleurs Bruno,il faut »UN « président pour sauver la France(que la gent féminine m’excuse),mais ce sont toujours de grands chefs,dans l’histoire de France, qui ont fait la grandeur de la France ou qui l’ont sortie du bourbier(exception peut-être pour la légende de Jeanne d’Arc….).
    Bonne chance à toi Bruno,mais si je peux me permettre,ne te fais pas marcher dessus [modéré],ta bonté pourrait te perdre.
    Toutes mes amitiés ainsi qu’à tes sympathisants dont je fais partie et merci à la personne qui a fait cet excellent blog alimenté tous les jours.
    Vive la France!(la vraie)

  6. @ Solange,

    si vous aviez écouter le débat sur Radio Courtoisie entre Henri de Lesquen et Marine Le Pen vous auriez entendu qu’elle a exactement dit la même chose que ce que vous citez de Bruno Gollnish. En résumé sur ce sujet ils (Bruno et Marine) ont exactement le même point de vue (à moins que vous me trouviez une déclaration de Bruno Gollnish déclarant textuellement qu’il est pour l’abrogation immédiate de la loi Veil, et la je suis preneur de la source).

  7. @ Emeric
    vous dites: En résumé sur ce sujet ils (Bruno et Marine) ont exactement le même point de vue (à moins que vous me trouviez une déclaration de Bruno Gollnish déclarant textuellement qu’il est pour l’abrogation immédiate de la loi Veil, et la je suis preneur de la source).

    Pourtant il est écrit plus haut dans Pourquoi Gollnisch, rubrique Son projet:
    – La défense de la vie humaine, de la conception à la mort naturelle…
    C’est ce qui le différencie de marine.

    C’est très clair pourtant, non?

  8. Et je pense que vous vous trompez quand vous interprétez la phrase : « La défense de la vie humaine, de la conception à la mort naturelle » comme : « abrogation immédiate de la loi Veil ».

    Je pense que nous sommes tous d’accord, Vous, Moi, Bruno, Marine, pour dire que l’avortement est un drame et que la défense de la vie humaine, de la conception à la mort naturelle doit être une des lignes fondamentales du programme du FN.

    Par contre je pense que contrairement à Vous, Bruno (je ne l’ai jamais entendu dire textuellement) et Marine (et je rejoinds ce point de vue) n’ont jamais proposé l’abrogation pur et simple de la loi Veil, mais proposent de vrais solutions (éducative, incitative et d’assistance) pour permettre la défense de la vie humaine, de la conception à la mort naturelle.

    [modération : dans la rubrique « Pourquoi Bruno Gollnisch » :
    « Tout en tenant ferme sur le terrain des principes, la politique, qui est l’art de rendre possible ce qui est nécessaire, nous engage il est vrai, dans la perspective d’un redressement graduel, à tolérer en l’état certains maux. C’est ainsi que le programme du Front, plutôt que d’exiger immédiatement l’abrogation de la loi Veil, propose de relancer une grande politique familiale et nataliste afin de rendre caduque la loi sur l’avortement, et de lui susciter dans le même temps des alternatives. Il reste que nous ne devons pas céder sur les principes en même temps que nous tolérons un mal, il reste que notre discours ne doit pas s’affadir en même temps que nous voulons améliorer la situation, au risque sinon de rendre inutile, en s’interdisant de la justifier, toute dynamique de redressement entreprise« . ]

  9. @ Emeric
    Non, BG ne veut certes pas revenir à la législation avant la loi Veil, car les femmes qui avortaient allaient en prison. Mais il veut la modifier sans attendre, sur le principe de la loi pour la vie qui a été développé par le centre charlier. Marine, elle, souhaite attendre d’hypothétiques « conditions favorables » avant de soumettre un changement de loi à un référendum. Ce n’est pas la même chose. Mais je crois que vous l’aviez compris en écrivant votre post…

  10. Il suffit en fait de lire l’article « Bruno Gollnisch et la défense de la vie humaine » (article juste au dessus de celui ci) pour voir qu’il dit textuellement :
    « Je ne suis pas favorable à un retour à une situation qui faisait que des femmes, souvent en situation de grande détresse, répondaient seules devant les tribunaux du fait d’avoir avorté »

    Ce qui veut concrètement dire qu’il est contre l’abrogation de la loi Veil.

  11. Et bien c’est donc bien la présentation que fait Solange des positions de Bruno et de Marine qui est erronée. Cela est bien regrettable.

  12. @ Emerci,

    NON, MLP n’a pas dit la même chose que Bruno Gollnisch, c’est faux et archifaux ! BG veut « changer la loi », MLP veut laisser la législation en l’état, sous prétexte de la théorie du « moindre mal » que BG rejette totalement. Vous êtes mal informé. BG est sur une ligne catholique et naturelle, MLP sur une ligne libérale et moderne. Moi je choisis Gollnisch !

  13. Je ne crois pas qu’il y ait une véritable différence entre Marine Le Pen et Bruno Gollnisch sur cette question de l’avortement. Ils disent grosso modo la même chose.

    La véritable différence entre eux porte sur leur stratégie et leur personnalité.
    Et pour moi, c’est clair, c’est Gollnisch.
    Un homme charismatique, chaleureux, crédible, serein et convaincant. Qui a des convictions, et préfère les expliciter, plutôt que de dénoncer « l’extrème-droite ».

  14. Il y une grosse différence, c’est que je n’ai jamais vu Marine assister ou encourager la Marche pour la Vie, parcontre l’engagement de Bruno y est sans faille et depuis longtemps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.