Frédéric Cabrolier quitte le Comité de soutien de Marine le Pen et rejoint Bruno Gollnisch !

Pourquoi je rejoins Bruno Gollnisch

Chers camarades,

Je pensais que la meilleure posture dans une bataille fratricide, était de se situer au dessus des partis, mais le courage en politique est de dire sa vérité et de monter en première ligne quand l’intérêt supérieur du parti ou du pays l’exige.

Je mesure la portée de cet engagement public pour quelqu’un qui préférait encore il y a peu la candidature de Marine, et je pense toujours qu’elle devrait être notre candidate aux futures présidentielles, mais il ne faut pas se tromper d’élection et nous ne votons pas pour la désignation de notre futur candidat aux Présidentielles mais pour la présidence du Front National.
Or au dessus de la politique, je place la morale, et je pense que le fonctionnement interne du Front National doit être en adéquation avec la morale publique que nous souhaitons défendre.

Je souhaite à l’avenir un Front National dans lequel la parole des militants qui montent au front ait plus de valeur que celle de ceux qui préfèrent fuir un combat qui leur parait perdu d’avance.

J’ai toujours considéré que le Front National appartenait d’abord aux militants et était un outil au service des Français et non une machine à accorder des places.
Or, il me semble que Bruno, de par son parcours, sa fidélité et son extrême droiture est le plus à même pour opérer ce retour à la méritocratie.

De plus je crois que l’on ne peut gagner des élections qu’en rassemblant d’abord le camp national, et Bruno Gollnisch, homme de rassemblement et de mesure, me semble le plus apte à accomplir cette tâche historique.
Enfin je suis sensible aux propositions de Bruno Gollnisch en direction des fédérations, car à quoi servirait un Front National à 20% aux présidentielles, sans implantation locale, comme l’a démontré le 21 Avril 2002 ?

Frédéric CABROLIER,
Tête de liste aux dernières Elections Régionales en Midi-Pyrénées

15 réflexions sur « Frédéric Cabrolier quitte le Comité de soutien de Marine le Pen et rejoint Bruno Gollnisch ! »

  1. ‘J’ai toujours considéré que le Front National appartenait d’abord aux militants et était un outil au service des Français et non une machine à accorder des places.
    Or, il me semble que Bruno, de par son parcours, sa fidélité et son extrême droiture est le plus à même pour opérer ce retour à la méritocratie.’

    [modéré]

    C’est en raison aussi pour cela qu’il n’y a plus aucune ligne doctrinale , que l’argumentaire politique des marinistes se résume à : MLP est notre nouvelle Jeanne d’Arc, elle va être élue président de la république en 2012 etc…
    Il est temps de redresser la barre .
    Monsieur Cabriolier , que beaucoup aient comme vous l’intelligence et le courage de sortir de leur prison mentale , pour sauver le Front National.

  2. Toutes mes félicitations à Monsieur Cabrolier ,
    sans dénigrer les belles qualités de porte parole de Marine, qualités que d’autres personnalités du Front peuvent également avoir, Bruno Gollnisch est pour le moment le seul chef capable de succéder à Jean Marie Le Pen .

  3. Pour l’instant, il ne s’agit que de définir le prochain président du Front-National. Mais bravo à vous Monsieur Frédéric Cabrolier pour avoir rejoint les rangs de ceux qui soutiennent Bruno Gollnisch. En effet, il est temps de voir plus loin que les suppositions de Marine le Pen. C’est en rassemblant le camp national / patriotique que le « Front » aura bien plus de chance à se développer qu’un « parti unique » renfermé sur lui-même, et empêchant les patriotes de « parler ».

  4. je n oublierais pas la tape amicale de bruno sur la scene a arras en partant marine m avait gonfle j avais perdu le fil elle a perdu un sd je sais que bruno est un grand homme bon courage apres des hesitations j ai pris une autre voie mais mon respect ma consideration sont intactes

  5. Il faudrait aussi que la Marine (on parle comme ça dans ma campagne) nous explique comment peut on faire  »fonctionner » une fédé ou un parti de la manière qui suit:
    Dans le Tarn, justement le département de Cabrolier, Marie-Christine Boutonnet est la SD, mais est élue de la Marne (Albi – Chalon = 920 km) … Et travaille ou?

    Et il y a beaucoup d’autres cas comme cela.

    Tête haute et … comme les autres!

  6. Excellent, c’est la meilleure nouvelle de la journée, s’il pouvait y en avoir d’autres qui aient ce courage et cette lucidité … la confiance change de camp !

  7. Bocaletti élue dans le Vaucluse et habitant dans le Var…

    Mais, au moins, Bouetonnet est une vieille militante nationaliste. C’est déjà ça !

  8. Félicitations, Monsieur Cabrolier pour votre courage. J’ai moi aussi donné mon parrainage (un peu sous la pression) j’ai vite compris mon erreur de n’avoir pas osé dire non.
    Je voterai Pour Bruno Gollnisch, je le lui ai dit fin octobre. Je ne redirai pas ce que beaucoup ont écrit : loyauté, honnêteté, courtoisie, dimension internationale. Je sais qu’il ne trahira jamais le Front National. Quant à Marie-Christine Boutonnet, je me suis déjà fait la même reflexion que  » je suis mysogyne » , je n’ajoute rien de plus, je ne veux pas polémiquer, elle n’est pas la seule dans son cas.

    Quant à Monsieur Bompard, il a été élu, et reélu : il a au moins ce mérite avec son épouse de gérer sa ville et d’avoir « les mains dans le cambouis » ce qui suscite bien sur des jalousies !

  9. Bien vu Monsieur Cabrolier..

    Esperons que d’autres reprennent leurs esprits… sacrement egares pour certains ..

  10. Je comprends votre position Cher Monsieur.

    Militante depuis quelques années, il se trouve que je me questionne sur la façon dont ma Fédération fonctionne, et si elle est encore utile.
    Manque d’organisation, de respect envers les militants, qui partent et reviennent… et d’autres choses peu racontables.
    Je regrette que Marine LE PEN, n’ai pas le temps d’encadrer et de superviser le travail des Fédérations, notamment celle de ma région, dont les bretelles de certains dirigeants devraient être réglées, et pour qui j’ai malgrès tout une grande estime.
    A ce jour, je n’ai pas encore renouvellé mon adhésion…

  11. @ BB

    On ne peut pas, à la fois être critique et, d’autre part se désengager au moment où le FN aborde une échéance aussi décisive. Vous auriez tout intérêt à renouveler au moins encore une fois avant le 30/11 si vous voulez que les choses bougent selon vos souhaits … comme dit l’adage : « aides-toi, le ciel t’aidera ! »

  12. avant villepreux,je désirai fortement quitter le fn…..pour des problémes internes.J’ai écouté,observé bruno,puis j’ai écouté roger holeindre,puis les autres bruno subtil,jacques colombier….et autres,moi,ma famille,mes amis,voteront Bruno Golnisch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.