Youri KOUSKOFF : « Bruno Gollnisch, le candidat qui évitera au Front National de perdre son âme »

Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous nous résignons à désigner un remplaçant de Jean-Marie Le Pen à la barre du Front National. La tâche du nouveau pilote sera rude, il lui faudra :

Ne pas changer de cap sous couleur de rajeunissement ou de mise au goût du jour : un Front National devenu par électoralisme politiquement correct ne pourrait devenir qu’un supplétif minoritaire de la « droite » molle, courbe fourbe (j’en passe… et des pires) :

Fédérer sans exclusive, au-delà des questions de personnes, les forces vives de la mouvance nationale.

Rester sourd aux sirènes des médias serves du politiquement correct et de l’argent anonyme et vagabond.

– Ne pas tomber dans je ne sais quel « centralisme démocratique » qui consisterait à tenir le militant de base pour quantité négligeable, mais corvéable à merci.

C’est pourquoi je voterai pour le candidat qui évitera au Front National de perdre son âme, c’est à dire pour BRUNO GOLLNISCH dont on connait la « force tranquille » des convictions et la rigueur du programme.

Youri KOUSKOFF
Agrégé de grammaire
Docteur en histoire de la philosophie et études latines
Maître de conférence honoraire de langue et littératures anciennes
Chevalier des palmes académiques
Croix du combattant
Flamme d’honneur du Front National

Une réflexion sur « Youri KOUSKOFF : « Bruno Gollnisch, le candidat qui évitera au Front National de perdre son âme » »

  1. « « Bruno Gollnisch, le candidat qui évitera au Front National de perdre son âme » »

    En effet, ce n’est pas en modérant, en faisant que l’on arrive plus à l’Elysée, que la France ira mieux. L’intérêt de la France doit avant tout être rester notre seul intérêt, celui qui doit primer. Modifier le programme, ne pas le prendre dans sa totalité pour arriver au pouvoir plus vite, consistera , comme le disait de Gaulle, « faire perdre du temps à la France » elle-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.