A propos de la Corée

FRONT NATIONAL
Paris, le 23 novembre 2010

COMMUNIQUE DE PRESSE
de Bruno Gollnisch

Député français au parlement européen,
Vice Président exécutif du Front National

La nouvelle provocation Nord-Coréenne témoigne, s’il en était besoin, de l’inhumanité profonde de ce régime communiste dictatorial et sanglant qui menace depuis plus de 60 années la sécurité de la Région.

Elle pose le problème de l’attitude de la Chine, encore communiste, et qui protège depuis toujours l’effroyable régime Nord-Coréen.

Le régime kafkaïen qui opprime les Nord-Coréens doit disparaître. La solution d’avenir est évidemment une Corée réunifiée, neutralisée, et dégagée de toute ingérence militaire étrangère, d’où qu’elle vienne. Il est urgent que toute la communauté internationale pèse dans ce sens, si elle ne veut pas courir le risque d’un conflit nucléaire que les fous de Pyong-Yang sont bien capables de déclencher.

12 réflexions sur « A propos de la Corée »

  1. Merci Monsieur Gollnisch de rappeler le drame monstrueux que vivent les Nord – Coréens dans l’indifférence générale .
    Ce peuple qui a toutes les capacités pour vivre dans la norme des pays civilisés est broyé , martyrisé ,dans des conditions encore pires que l’imaginable .
    Que de complaisance envers l’atrocité absolue qu’est le communisme , y compris chez certains soutiens de la concurrente .
    Comment se fait-il qu’un telle abomination existe encore en 2010 ?
    A qui profite le crime ?

  2. orée: une action est prématurée (USA)
    AFP
    23/11/2010 | Mise à jour : 16:37 Réagir
    Les Etats-Unis jugent « prématuré » à ce stade d’envisager une quelconque action militaire après le bombardement par la Corée du Nord d’une île de Corée du Sud, a déclaré un porte-parole du Pentagone, le colonel David Lapan.

    Ah, si ça avait été l’Iran , n’est-ce pas ?
    Malheureux Coréens , pour ceux qui dirigent l’Amérique , je ne parle pas des Américains, vous pouvez crevez .

  3. Qu’est-ce que vous entendez par « Ah, si ça avait été l’Iran », Cathérine ?

    Pour en revenir au communiqué, si le régime stalinien de la Corée du Nord est à blâmer, il ne faut pas oublier le rôle néfaste que joue les Etats-Unis dans cette region, et cela depuis son entré en guerre contre ce pays dans années 50.
    L’existence de ce régime anachronique profite bien évidemment aux Etats-Unis, comme ça, ils peuvent justifier leur présence militaire dans le pacifique, encerclant la Russie et surtout la puissance chinoise (communiste politiquement mais économiquement capitaliste).

  4. @ Grump
    Je me pose la question de savoir pourquoi l’effroyable régime cubain est toléré par les EU depuis si longtemps.
    Quel est votre avis ?
    Concernant la Corée du Nord, il suffirait à la Chine et à la Russie de le neutraliser ; les EU ne pourraient plus justifier leur présence dans la région.
    Il doit y avoir autre chose , mais quoi ?

  5. Je ne connais pas du tout la situation géostratégique et politique de l’extrême orient, mais je crois pouvoir dire qu’aucune puissance régionale ne souhaite voir l’émergence d’une Corée agrandie et capable de développer une industrie et plus généralement une économie encore plus concurrentielle. Les Etats-Unis non plus. Comme le dit Catherine, un tel scénario les priverait d’une justification à leur présence militaire (sous-marins, bateaux de guerre) dans cette partie du monde où ils ont dans le Japon un allié « asservi » qui a des velléités de reprendre son envol militaire.

  6. Je ne pense pas que les Etats-Unis tolèrent le régime cubain, ils ont quand même tenté d’envahir l’île à plusieurs reprises avec l’aide de mercenaires cubains; par la suite, ils ont imposé un embargo sur l’île (qui depuis plus de 40 ans), et ils ont déstabilisé le régime castriste en soutenant des terroristes comme Luis Posada Carriles qui vit tranquillement au pays « de la liberté ».
    Avec ou sans régime Castriste, les Etats-Unis auront toujours la base navale de Guantanamo et un débouché maritime sur les caraïbes.

    En ce qui concerne la Corée du Nord, la Chine et la Russie doivent se trouver dans une position embarrassante dans la mesure où ils ne peuvent pas dire à leur « allié » nord-coréen de faire profil bas pour leurs propres intérêts. Si au moins la survie de la Corée du Nord en tant qu’état ne dépendait pas de son régime, ils pourraient le dire, mais là ils doivent composer avec les diktats (c’est le cas de le dire !) du dictateur nord-coréen.

  7. Papy Brossard
    Je répondais à Grump qui affirmait que les EU ne souhaitaient pas la disparition de la Corée du Nord , pour pouvoir encercler la Chine et la Russie ; si ces dernières puissances ne souhaitent pas être encerclées , pourquoi ne font -elles pas disparaître la cause de cet encerclement.
    Je n’ai aucune connaissance en matière de géostratégie.
    Il me semble que certains n’ont aucun intérêt également à faire tomber le communisme en Chine ; vous imaginez une Chine non communiste ,qui serait cent fois plus puissante.
    Les pays communistes ont le droit de posséder l’arme nucléaire , mais pas le Japon, ni l’Allemagne , et peut-être pas l’Italie , ces trois pays étant des démocraties , quelle que soit l’idée que l’on puisse se faire des démocraties , c’est toujours mieux que l ‘horreur communiste.
    Et Cuba , cela reste un mystère , en tout cas pour moi.
    Le monde est un théâtre ; la réalité n’est connue que de certains, dont je ne fais pas partie , inutile de le préciser , mais j’ai un vague pressentiment.
    Et la distribution des rôles ingrats fait que la France est le pays qui semble avoir été choisi en Europe pour être le maillon faible ; hier encore, il a été annoncé des primes de Noel pour ceux qui vivent déjà grassement de l’assistanat, alors que les salariés ou les petits artisans modestes ont au bout du compte moins de revenus que les assistés chroniques ; la politique française est tellement absurde, l’inversion des valeurs est telle que cela ne peut être le fruit exclusivement de l’incurie.

  8. suite ..
    primes démentielles pour les assistés , dont la plupart ne fêtent pas Noel, alors que l’Etat ne semble plus pouvoir assurer la paye de ses fonctionnaires !
    @ Grump
    Je n’avais pas vu votre commentaire avant de répondre .
    pour Cuba , cela reste inexplicable , car il s’agit d’un régime très faible .
    Pour la Corée du Nord , je n’ai pas bien compris votre explication .
    « dans la mesure où ils ne peuvent pas dire à leur « allié » nord-coréen de faire profil bas pour leurs propres intérêts  » Je ne pense pas que des puissances renonceraient à leurs intérêts présumés vitaux pour ne pas déplaire à un seul homme .

     » Si au moins la survie de la Corée du Nord en tant qu’état ne dépendait pas de son régime, ils pourraient le dire,  »
    Un pays n’a pas à être divisé ; c’est INHUMAIN.

  9. Tout à fait sur la même ligne que Bruno !
    D’accord pour la réunification des deux Corées.
    D’accord aussi pour mettre un terme à la dictature mégolomaniaque et génocidaire des Kim Il Sung et Kim Jong Il…
    Mais attention à définir correctement les limites à ne pas franchir pour ne pas s’ingérer dans les affaires de pays étrangers.

  10. Euh… PG, croyez-vous que la réunification de la Corée ou le maintien du statu quo soit du ressort de la France, même ressuscitée sous un pouvoir Front National (science-fiction pour le moment) version gollnischienne (possible et surtout souhaitable) ?

  11. @ PAPY BROSSARD,

    Non, je sais bien que la France ne peut en aucune manière imposer sa vision des choses. Je disais que pour le bien-être du peuple coréen, il serait souhaitable que soit mis fin à la dictature rouge qui les asservit. Le problème est de savoir comment s’y prendre…
    Se pose alors la question du droit d’ingérence, dans quelles mesures, dans quel cadre, à quelles conditions, dans quelles limites…
    Mais en effet, la France seule ne peut rien. Et d’ailleurs, il n’est pas souhaitable de mener une politique agressive ou dominatrice. Les exemples des interventions américaines devraient suffire à nous en convaincre.
    Je prèfère la stratégie Jean-Paul II (grâce à qui l’URSS s’est effondrée), à la stratégie Bush père & fils / Clinton, qui ont fait pire que mal (Tant en Irak, qu’en Afghanistan ou en Serbie).

  12. Droit d’ingérence !!!! Droit des nations à se gouverner elles-mêmes, oui. L’introduction de la morale dans la politique et plus encore la géopolitiaque ne me semble pas du tout appropriée. Prenons le cas de la France. Si celle-ci devait, pour défendre ses intérêts (je parle d’une France qui aurait une politique et souhaiterait assurer sa perpétuation, il faudra attendre un moment avant de revoir cela) sans que cela aille jusqu’à son existence même, recourir à des actes que la morale (laquelle d’abord ?) réprouve, je n’y verrais pas d’inconvébient à condition que cela reste en deça de la limite fixée par l’intolérable : « la fin justifie TOUS les moyens ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.