Bruno Gollnisch, tribun

Assez en verve, bien qu’apparemment fatigué par une campagne où il approche les 70 déplacements depuis septembre, M. Gollnisch a su faire jouer ses talents d’orateurs. Ressemblant, à la tribune, de plus en plus à Jean-Marie Le Pen, le vice-président du FN a délivré un discours citant… Martin Luther King. “J’ai fait un rêve. I have a dream “ a déclaré M. Gollnisch au micro. “Celui que le Front national avait gagné toutes les élections”, grâce aux “conservateurs attachés aux valeurs traditionnelles” venant de chez Philippe de Villiers et “aux électeurs de la gauche souverainistes et patriotes” qui auraient rejoint le parti d’extrême droite.

source

2 réflexions sur « Bruno Gollnisch, tribun »

  1. Chers amis de Bruno Gollnisch.

    Les délais d’inscription pour choisir Bruno Gollnisch en tant que futur Président du Front-National et la possibilité de choisir ses dizaines de soutiens pour le comité central vont bientôt se terminer.

    Il ne reste plus qu’aujourd’hui pour s’inscrire en tant qu’adhérent-e. Seuls les adhérent-e-s à jour de cotisations pourront voter. Ce sont vraiment les derniers instants pour pouvoir le faire…

    Aussi, il est très important de s’inscrire si cela n’est pas encore votre cas. Pour pouvoir le faire, vous pouvez consulter la page du site officiel du Front-National:
    http://www.adhesions-fn.com afin d’adhérer cela avec votre carte bancaire. Les choses urgent.

    Qu’est-ce que le prix d’une adhésion, si vous pouvez le faire, comparé au risque de voir notre France de plus en enlisée dans l’euro-mondialisation, et de voir notre propre mouvement qui deviendrait sioniste par la volonté de Marine le Pen et des siens ?
    Il en va de l’intérêt supérieur de nos idéaux politiques et de la France. C’est votre propre destin que vous prendrez, vous-mêmes, en mains.

  2. C’était bien vu de critiquer Marine LE PEN à propos de Valmy. Si aujourd’hui Gollnich paraphrase Luther king, le Front ça devient n’importe quoi.
    Déjà, le fait que Marc Georges (à l’origine de Valmy et la dalle d’argenteuil) soutienne Gollnich, tout comme SMAHI, cela me laissait de marbre. Maintenant avec de telles références, je n’envisage plus de voter pour Monsieur GOLLNICH pour le congrès.

    [modération : hé bien, vos convictions sont suspendues à bien peu de choses cher ami. Et surtout vous manquez cruellement de discernement. Car, au contraire de certaines récupération de nature idéologique, et qui sont alors condamnées par Bruno, la récupération à laquelle vous faites allusion est simplement rhétorique. Il reprend une célèbre formule, en aucun cas un corpus ou une démarche doctrinale. Au contraire, il applique cette formule à tout à fait autre chose. Mais bon, quand on veut noyer son chien, on l’accuse de la rage… « Donnez-moi deux lignes de l’écriture d’un homme, et je me charge de le faire pendre », disait Laubardemont. A moins que vous ne soyez qu’un mariniste venu troubler délibérément le discernement des lecteurs de ce site…]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.