FN : succession, passé militant, et affiches censurées

Chroniques de campagne et décryptages

Jean-Marie Le Pen reçut par le CFJ, renouvelle son soutien à sa fille

Reçu par le CFJ jeudi dernier, ce qui a évidemment suscité, pour son plus grand plaisir, une petite polémique, le président fondateur du FN en a profité pour brosser un tableau de la situation politique française devant les élèves journalistes, abordant des questions aussi diverses que l’immigration, le nazisme ou ses relations avec l’UMP.

Une nouvelle fois, il en a profité pour vanter les mérites de sa fille face à son bras droit Bruno Gollnisch.

« Un choix objectif, sans considération de filiation » veut-il croire. Pour Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch serait surtout « un universitaire qui a l’habitude d’être applaudi quand il arrive dans des amphis. » Une pique qui détonne quand, il y a encore quelques années, Jean-Marie Le Pen disait de lui «Bruno Gollnisch est l’homme pour lequel j’ai le plus d’estime et de considération » et que s’il lui arrivait « un malheur, tout naturellement il serait amené à me remplacer et je m’en féliciterais de l’au-delà».

L’occasion surtout de défendre le passé militant de sa fille, qui aurait « un passé militant réel plus important » que son challenger, affirme-t-il.

Par cette phrase, Jean-Marie Le Pen souligne en réalité un des points faibles de sa fille face à Bruno Gollnisch, qu’il cherche à contrecarrer auprès des adhérents du FN. Car dans les faits, si Marine Le Pen a indiscutablement une légitimité médiatique, son passé militant reste nettement moins fourni que celui son adversaire. Voyons plutôt…

Marine Le Pen: De l’ombre…

Marine Le Pen n’a par exemple jamais dirigé de fédération au FN et la majeure partie de son parcours s’est fait au siège du mouvement, à la direction juridique. Alors dans l’ombre, elle a occupé son premier mandat de conseiller régional dans le Nord pas-de-Calais en 1998, à 20 ans. Encore chez son père, à Montretout, elle s’y était présentée, comme elle le reconnaît elle-même, à la demande des responsables locaux du FN, qui souhaitaient profiter de son nom. En 2003, alors qu’elle venait de subir un camouflet au congrès du FN, n’arrivant qu’en trente-quatrième position du comité central en dépit de sa médiatisation, elle avait malgré tout été imposée par son père dans le cercle très fermé des vice-présidents du mouvement, engendrant la colère de nombreux cadres historiques. Sous les projecteurs depuis 2002, elle avait choisi de se présenter en Ile de France pour les régionales de 2004, où ses scores avaient été décevants. En 2007, elle était alors revenue dans le Nord-Pas de Calais à l’occasion des législatives, s’installant dans la circonscription aux meilleurs résultats électoraux de la région.

…à la lumière

Là, dans un terroir plus populaire, apportant sa notoriété médiatique à Steeve Briois, un militant très bien implanté sur le terrain, elle avait réussi à atteindre des scores inégalés, frôlant l’élection à plusieurs reprises. En 2007, c’est même la seule candidate présente au second tour. Après 5 ans sous les projecteurs, elle pouvait enfin vanter son image de marque sur un terrain électoral. Seule ombre au tableau, sa nomination comme tête de liste dans cette région pour les élections de 2009, perçue comme un parachutage, a été l’élément déclencheur du départ de Carl Lang et de ses soutiens. Elle n’en obtiendra pas moins les meilleurs scores nationaux du FN aux européennes, et atteindra 18% au premier tour des régionales l’année passée, suivant de tout près la liste UMP, score toutefois inférieur à ceux obtenus par Carl Lang en 2004 où la liste FN était arrivé devant la liste UMP de Jean-Paul Delevoye. Elle a été directrice de campagne de son père pour la présidentielle de 2007 et est élue au parlement européen depuis 2004 où avec son père et Philippe de Villiers, elle finit régulièrement dans le trio des députés les moins assidus. Depuis 2007, elle est vice-présidente chargée de la formation, de la communication et de la propagande.

Gollnisch, le bon élève?

Bruno Gollnisch, qui se définit lui-même comme un provincial, a débuté au Front National à la tête de la fédération du Rhône en 1983, qui est devenu rapidement une des plus importantes. Il a participé à toutes les élections depuis lors, étant élu conseiller régional Rhône-Alpes depuis 1986, conseiller municipal de Lyon entre 1995 et 2001, Député du Rhône entre 1986 et 1988 et député européen sans discontinuer depuis 1989.

Au sein du FN, il a gravi les échelons un par un pour occuper successivement tous les postes clés. Secrétaire régional Rhône-Alpes, vice-président depuis 1994, secrétaire général en 1996 pour contrer l’influence de Bruno Mégret dans l’appareil. Il ne pourra empêcher celui-ci de partir avec la majorité des cadres et des responsables départementaux. Avec Carl Lang, il s’efforce de reconstruire l’appareil et sera nommé délégué général en 1999. Il a surtout été directeur de campagne de la présidentielle de 2002. Il occupe alors sans partage la place de n°2, jusqu’à l’ascension de Marine Le Pen. Depuis le congrès de 2007, où il est malgré tout arrivé en première position, il a été nommé vice-président exécutif aux affaires étrangères et responsable du programme. Un parcours de bon élève, presque sans faute, mais qui souffre d’une carence sur le plan médiatique.

Cette différence explique aujourd’hui pourquoi Marine Le Pen fait une campagne axée sur la présidentielle de 2012, où elle peut exploitée à fond sa carte médiatique, alors que Bruno Gollnisch, lui, maintient qu’il ne faut pas confondre les échéances, les qualités requises n’étant selon lui pas forcément les mêmes pour les deux rôles.

(Vous pouvez trouvez les bio respectives de Bruno Gollnisch ici, et ici pour Marine Le Pen sur leur site de soutien)

L’affiche de JMLP censurée…

Cette semaine, c’était aussi le procès de l’affiche de Jean-Marie Le Pen, durant la campagne des régionales en PACA. Cette affiche représentait une carte de France au couleur de l’Algérie, et des mosquées avec une femme en Niqab au premier plan. Un seul texte : « NON A L’ISLAMISME ». Résultat des courses : Deux mois de prison avec sursis, 20000 euros d’amende et un an d’inéligibilité requis contre le président du FN. Soutien unanime de toute l’extrême droite qui dénonce « une atteinte inacceptable à la liberté d’expression ». Dans un communiqué, Jean-Marie Le Pen dénonce lui un « réquisitoire qui vient à l’appui du discours menaçant de Ben Laden à la France. »

celle de Gollnisch…. aussi !

Pour Bruno Gollnisch aussi, l’affiche de sa réunion en région parisienne a été censurée. Interdiction absolue d’y voir la flamme tricolore au motif que « cette réunion ne s’inscrirait pas dans le cadre de sa campagne à la succession » selon les mots du secrétaire général du FN, Jean-François Jalkh.

Sur son Blog, Bruno Gollnisch refuse de polémiquer, non sans une pointe d’agacement de ne pouvoir se prévaloir d’une flamme qu’il arbore sans discontinuer depuis 25 ans.

Il a préféré la remplacer.

Affaire à suivre…

Guillaume d,

source

8 réflexions sur « FN : succession, passé militant, et affiches censurées »

  1. « Pour Bruno Gollnisch aussi, l’affiche de sa réunion en région parisienne a été censurée. Interdiction absolue d’y voir la flamme tricolore au motif que « cette réunion ne s’inscrirait pas dans le cadre de sa campagne à la succession » selon les mots du secrétaire général du FN, Jean-François Jalkh. »

    Ou

  2. Jacques dit :
    Votre commentaire est en attente de validation.
    « Pour Bruno Gollnisch aussi, l’affiche de sa réunion en région parisienne a été censurée. Interdiction absolue d’y voir la flamme tricolore au motif que « cette réunion ne s’inscrirait pas dans le cadre de sa campagne à la succession » selon les mots du secrétaire général du FN, Jean-François Jalkh. »

    Oui, en effet, pour ma part, j’ai aussi été très étonné du changement de l’affiche…
    Donc, une question que je me pose, BG aurait-il du prendre, comme symbole, le logo du PCF et du NPA afin de plus faire plaisir à la nouvelle tendance politique du Front-National ? Là se pose, en effet, toute la question 😉
    Mais on voit très bien à quoi sert la volonté d’imposer le changement de l’affiche à Bruno Gollnisch: de le voir se plier aux conditions de ceux qui soutiennent la fille de Jean-Marie le Pen…, et sa clique, y comris JMLP.
    Comme quoi, j’ai bien raison de penser que si Bruno Gollnisch n’est pas le prochain président du FN cela alors, de ma part, un byebye au Front pour aller au M.N.R.

  3. tout a fait d ‘accord de retirer la flamme car effectivement cette réunion ne s’inscrit pas dans la campagne du fn, de plus celui ci n’y était officiellement pas invité, et cerise sur le gateau, il n’y aura que des dissidents présents, qui n’ont cesse que de démolir le fn.

  4. cette réunion ne s’inscrit pas dans la campagne du fn.

    il n’y aura que des dissidents présents, qui n’ont cesse que de démolir le fn.

    A bon.

    Tu m’as l’air bien renseigné Phil, peux tu m’en dire plus?

  5. Ce phil, charmant suffixe !
    Penser que BG , l’homme , avec Jean Marie Le Pen qui tient le FN à bout de bras, doctrinalement depuis des années n’aurait pas le droit d’arborer le logo du Front pour une réunion qui détermine l’avenir du Front pour des années est une sottise grave !
    Allez dire à Reveau, Holleindre, Colombier , Subtil ..et tous les autres qu’ils sont des dissidents, vous allez voir !
    De quel droit certains se permettent tout et n’impoorte quoi, un peu de modération dans vos propos jeune homme et respect à vos chefs !

  6. je suis scandalisée d’avoir obligé Bruno Gollnisch à retirer la Flamme, notre Flamme : les electeurs jugeront. Marine le Pen dévoile jour après jour son véritable tempérament et perd des voix par ses réactions sectaires vis à vis de « son rival ».
    Dieu fasse que Bruno Gollnisch soit notre Président, sinon je pense que le F N risque
    d’imploser et Marine se retrouvera bien seule !

  7. Chers amis francais patriotes,
    Je suis Canadien d’origine libanaise chretienne. J’ai 38 ans. Avant meme d’emigrer au Canada en 2006, je suivais deja toujours les nouvelles du FN depuis les annees 1990, car je voyais en ce parti le vrai defenseur de la civilisation chretienne europeenne; j’ai vecu la guerre confessionnelle au Liban de 1975-1990. Je n’ai jamais interrompu mon interet et meme mon modeste soutien au parti – apres la debacle des elections de 2007, j’ai contribue au FN durant la campagne de solidarite – alors que je ne suis pas meme francais; mais j’aime la France, je parle sa langue, et j’en suis fier.
    Bref, chers amis, depuis quelque temps, depuis que JMLP a decide de se retirer de la presidence du parti, j’ai senti sans jamais avoir des contacts aves des partisans FN- que le site FN etait tjs a cote de MLP, et couvrait un peu BG. J’ai ecoute les deux durant bcp d’emissions, avant meme la campagne.
    Je peux honnetement dire qu’il n’y pas a comparer entre BG et MLP.
    BG a 60 ans un age mature, il sait quoi dire, quand et comment. Il est patient , modeste, et reconciliateur. Il est marie, pere de famille et pratique sa vie chretienne dans son comportement digne au quotidien.
    D’autre part, MLP a 42 ans, tres jeune pour assumer une responsabilite tres lourde, celle de naviguer dans le torrent de la politique crasseuse de cette ere.
    Entre eux, il y a 20 ans d’experience de vie et de combat politique. Elle parle avec verve, mais sans jamais laisser une empreinte sur un auditeur serieux. Elle copie. Elle n’est pas modeste, pas reconciliatrice, elle a fait « couper des tetes » depuis que son pere lui a confie des responsabilites au FN pour lui succeder un jour. La belle Marion (qui veut changer son nom de Marechal a Le Pen) s’apprete aussi.!! [modéré]
    Tout naturellement je me suis vu emporter sur la ligne traditionnelle fixe et sereine qui n’a peur de rien de BG. Cet homme est seul porteur d’esperance pour le parti, la droite nationale en France. J’esperes que les gens du FN realisent ce fait et l’elisent, car s’ils eliront MLP , j’ai peur pour le FN. La scission est deja faite chers amis, soyons realistes. Elle va persecuter BG et tous ses partisans en cas de victoire. Rappelez-moi!
    [modéré]
    De l’avant Mr Gollnish

  8. En effet , comme le dit James, il n’y a pas photo.
    Je viens de visionner des videos de discours de campagne interne de MLP: c’est ennuyeux comme la pluie car MLP a une expression orale très médiocre -elle ne fait même pas les liaisons -, le ton n’est guère élégant, et surtout il n’y a pas de construction dans le raisonnement , ce qui la conduit à asséner des affirmations qui sont tout à fait contradictoires .
    MLP n’est pas une politique , car la politique ne l’intéresse pas , je dirais même qu’à mon avis , la pensée ne l’intéresse pas, ce qui peut avoir comme origine une insuffisance insurmontable dont elle n’est pas responsable mais dont elle devrait tirer les conséquences.
    Sur ses sites , ils traitent Bruno Gollnisch d’incapable et de fainéant (mot pour mot).
    Je pense qu’il ne faut pas leur faire de cadeaux par une modération trop exigeante, car eux ne se gênent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.