Syndicalisme ou sabotage : la CGT doit répondre de ses agissements

FRONT NATIONAL

Perpignan, le 4 novembre 2010

Communiqué de Bruno Gollnisch,
Vice-Président du Front National

Syndicalisme ou sabotage ?
LA CGT DOIT REPONDRE DE SES AGISSEMENTS

Dans la ligne du sabotage de l’économie française qui caractérise l’action de ses dirigeants, la CGT persiste à organiser le blocage de routes, d’autoroutes, d’aéroports (comme celui de Toulouse), de ports maritimes, etc.

Loin de gêner le gouvernement, ces blocages frappent avant tout les salariés qui se rendent à leur travail et les entreprises, et font peser une menace sur l’emploi.

En outre, ces actions délictueuses ne rencontrent la plupart du temps que la passivité des autorités. Elles n’ont cependant rien à voir avec le droit de grève, ni avec le droit de manifester.

Le droit de grève, c’est le droit de cesser collectivement le travail, et rien d’autre.

Le droit de manifester, c’est celui d’exprimer son opinion, et rien d’autre.

La CGT doit être rendue civilement et pénalement responsable de ses agissements. Ses dirigeants doivent en répondre. Nul en France n’est au-dessus des lois, et surtout pas cette organisation, directement responsable, entre autre, du déclin des ports de Marseille, du Havre, et de bien d’autres entreprises françaises.

12 réflexions sur « Syndicalisme ou sabotage : la CGT doit répondre de ses agissements »

  1. Les cgétistes n’ont pas encore compris que plus il empêchait des entreprises de travailler convenablement, plus c’était les ouvriers qu’ils mettaient dans la merde. Puis, de toute façon, pour eux, plus il y aura de Français dans la merde, pensent-ils, plus cela les placera les gauchistes radicaux: les communistes, au pouvoir. Bref, avec eux, plus il y aura de grèves, plus cela les arrangera. On a même très vu cela que donnait dans les années 1970/1980 avec leurs grèves continuelles, les entreprises françaises qui fermaient très régulièrement, et l’arrivée de Mitterrand au pouvoir.

    Les gauchistes faisant grève ne sont, en fait, qu’un des piliers de l’euro-mondialisme, et de l’ultra libéralisme. Cela tout autant que ces pourris d’actionnaires qui font déplacer leurs entreprises pour encore plus gagner de fric…

  2. @Pierre 1er,

    C’est très bien vu d’avoir ce mec avec son écharpe rouge autour du cou. C’est très ce que je disais dans mon texte précédent. Ces gens ne font grève que pour avantager le parti communiste,tout en crachant sur les ouvriers et employés qu’ils mettent de plus en plus dans des conditions précaires.

    D’ailleurs que trouve-t’on derrière lui ?

    Des gens qui n’ont strictement aucune raison de défendre la France et les Français (de souche). Et qui ne sont qu’en France pour ne faire que baisser leurs conditions sociales en attirant les salaires vers le bas:

    http://www.youtube.com/watch?v=16bffaTdtZQ

  3. La GCT n’ a JAMAIS défendu l’intérêt des travailleurs français , comme les autres syndicats d’ailleurs.
    Mais le plus scandaleux et révélateur est que les gouvernements successifs français depuis la fin de 2ème GM ont toujours été aux petits soins pour eux , en les laissant paralyser l’activité économique, conserver leurs monopoles , dont certains doivent exister encore, ruiner notre pays , et en allant sur le même terrain idéologique qu’eux ( éloge d’une immigration coûteuse , de l’oisiveté par un assistanat délirant et injustifié , etc…); parallèlement les classes modestes et moyennes ont été martyrisées , pendant que les dirigeants syndicaux , à quelque stade que ce soit obtenaient des promotions dans leur emploi, alors même qu’ils ne fichaient strictement rien.

  4. @ Papy Brossard

    Non. Si ce n’est sur F.Desouche où on commençait à étouffer. Pas vrai ?

  5. Si vous faites référence au fil consacré à l’entretien donné au bloguemestre par les deux candidats, je dirais oui. Je suis abasourdi de constater combien l’exposition médiatique déséquilibrée conduit les sympathisants à se prononcer pour Marine sans vraiment s’attacher au fond des choses, aux véritables enjeux sous-jacents à ce scrutin interne.

  6. Aussi bêtes que les militants PS à qui on explique (par sondages interposés) que c’est Ségolène le ticket gagnant. Et les sondages ils sont faits par qui ? Par les potes à Sarko… CQFD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.