Paul le Morvan : « Pour Bruno Gollnisch, par fidélité à Jean-Marie le Pen »

L’avenir de la résistance nationale est entre nos mains. Nous allons élire le successeur de Jean-Marie LE PEN.

Cette élection est libre. Ce n’est pas aux médias ni à personne d’autre d’indiquer à l’avance le résultat de celle-ci. Et d’ailleurs, beaucoup seront surpris par le résultat.

En tant que Secrétaire Départemental de la Mayenne, j’ai parrainé Bruno GOLLNISCH. Il est le mieux à même de diriger notre Mouvement et sera le meilleur candidat à la Magistrature Suprême.

La droite ligne, toujours défendue par Jean-Marie LE PEN, sera, avec lui assurée, notre famille rassemblée. C’est donc par fidélité à Jean-Marie LE PEN que je soutiens la candidature de Bruno GOLLNISCH à la Présidence de notre Mouvement.

Pour reprendre l’image du Président sur la conduite automobile, ce n’est pas seulement la vitesse qui est le plus important, mais la Direction. Or, avec Bruno, nous connaissons la Direction. Avec lui, nous avons l’assurance que notre mouvement conservera l’esprit de l’Amitié Française, le respect des valeurs de l’ordre naturel et non l’inversion de celles-ci.

Le FRONT NATIONAL a jusqu’à présent toujours été dirigé par un homme d’exception. Il a besoin d’un homme hors du commun. Nous l’avons. Il nous a été désigné depuis longtemps et à maintes reprises par le Président : c’est Bruno GOLLNISCH.

Pour l’avenir de notre mouvement et de notre pays, je voterai Bruno GOLLNISCH. Le résultat de cette élection enverra un signe fort aux nationaux de tous les pays.

Paul LE MORVAN
Secrétaire Départemental de la Mayenne

5 réflexions sur « Paul le Morvan : « Pour Bruno Gollnisch, par fidélité à Jean-Marie le Pen » »

  1. « … avec Bruno, nous connaissons la Direction. Avec lui, nous avons l’assurance que notre mouvement conservera l’esprit de l’Amitié Française, le respect des valeurs de l’ordre naturel et non l’inversion de celles-ci. »

    En voilà un qui a vraiment tout compris, bravo M. Le Morvan

  2. « … (j’aime mieux me passer d’écrire ce qui précède, à la vue des circonstances actuelles), . Il a besoin d’un homme hors du commun. Nous l’avons. Il nous a été désigné depuis longtemps et à maintes reprises par le Président : c’est Bruno GOLLNISCH. »

    En effet !!!

    En tous cas, bravo pour votre choix, Monsieur le Morvan.
    Je crois que vous avez compris où les dérapages (puisqu’il s’agit d’automobilisme) pourraient mener la France. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.